AdopteUnMec.com

Et si on s’écrivait des lettres d'amour ? Part II.

Vous avez déjà lu la première partie de cet article sur l’échange épistolaire, mais nous avons pensé que ce premier article méritait bien une réponse, une suite, un échange, le début d’une correspondance

Les mots écrits ont toujours eu cette aura de romance. Quand les sentiments les plus intimes et les plus sensibles prennent vie sur une feuille de papier. Tout au long de l'existence du monde, les lettres sont devenues un témoignage des plus grandes histoires d’amours et des plus nuits d’insomnies les plus passionnées.

Pour la première fois de l'histoire, grâce à AdopteUnMec, un millier d'amoureux pourront envoyer leurs lettres d'amour dans l'Espace à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Dites adieu aux interdictions, aux conventions ou à la timidité et osez écrire tout ce que vous ressentez et même l'envoyer dans l'Espace.

Pour éveiller vos compétences en écriture, nous avons préparé une sélection de 10 fragments des plus belles épîtres de tous les temps, écrites par des auteurs classiques qui peuvent vous inspirer à capturer vos émotions et vos sentiments pour exprimer ce que vous ressentez à l'être cher.

Prenez note !

Ludwig van Beethoven à son immortelle bien-aimée : 

“Oui, hélas ! il le faut — tu te résigneras d'autant mieux que tu connais ma fidélité envers toi, jamais aucune autre ne peut posséder mon cœur, jamais, jamais. O Dieu, pourquoi faut-il s'éloigner de ce qu'on aime ainsi, et pourtant ma vie à Vienne maintenant est une vie misérable — ton amour a fait de moi à la fois le plus heureux et le plus malheureux des hommes.”

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre : 

“Essaie de me comprendre : je t’aime tandis que tu portes ton attention sur des choses extérieures. A Toulouse, je t’aimais, simplement. Cette nuit je t’aime lors d’une soirée de Printemps. Je t’aime avec la fenêtre ouverte. Tu es mienne et les évènements sont miens ; et mon amour transforme les choses autour de moi et les choses autour de moi transforment mon amour.”

Honoré de Balzac et la comtesse Hanska : 

"Je t'aime, mon ange de la terre, comme on aimait au Moyen-Âge, avec la plus entière des fidélités, et mon amour sera toujours plus grand, sans tache, je suis fier de cet amour."

Frida Kahlo et Diego Rivera : 

“Ma nuit me brûle d'amour.

Il est quatre heures du matin.

Ma nuit m'épuise.

Elle sait bien que tu me manques et toute son obscurité ne suffit pas pour cacher cette évidence.

Cette évidence brille comme une lame dans le noir.

Ma nuit voudrait avoir des ailes qui voleraient jusqu'à toi,

t'envelopperaient dans ton sommeil et te ramèneraient à moi.

Dans ton sommeil, tu me sentirais près de toi et tes bras m'enlaceraient sans que tu te réveilles.”

Franz Kafka à Milena Jesenska : 

“J'ai besoin pour toi de ce temps et de mille fois plus que ce temps : de tout le temps qu'il peut y avoir au monde, celui de penser à toi, de respirer en toi, de ce présent qui t'appartient.”

Albert Camus à Maria Casarès : 

“Mon amour , j'ai beaucoup réfléchi et je suis arrivée à la conclusion que les événements que nous croyions contraires ne sont destinés qu'à nous aider à comprendre le véritable sens de la vie et, dans ce cas, nous rapprocher plus étroitement l'un de l'autre. J'étais trop jeune lorsque je t'ai connu pour saisir véritablement tout ce que "nous" représentions et il a peut-être fallu que j'aille ailleurs me buter à la vie pour revenir avec une soif intarissable vers toi, mon sens.”

Anaïs Nin à Henry Miller :

 “Comment vous ai-je choisi ? Je vous ai vu, de ce regard intensément sélectif — j’ai vu une bouche qui était à la fois intelligente, animale et douce… curieux mélange ; un homme humain, avec une conscience sensuelle des choses — j’aime la conscience —, un homme, je vous l’ai dit, que la vie enivrait. Votre rire n’était pas un rire capable de blesser, il était riche et moelleux.”

François Mitterrand à Anne Pingeot : 

“Mais je veux que tu saches aussi ceci: j'ai, moi, dépassé le point du non-retour. Merci ô mon Anne d'être celle par qui j'atteins le sommet de ma course: jamais plus je ne reviendrai en arrière. Je suis à toi, comme hier, aussi intensément mais par mon âme et non mon corps quand je t'écris ceci: depuis toi je ne puis qu'aller et regarder devant moi.”

AdopteUnMec défie les lois de l'amour et de la gravité et vous donne l'opportunité de réaliser cette aventure romantique. Pour participer, il vous suffit de cliquer ici !

back to top