AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

Une vie sans regrets

Est-ce possible ? Très belle question ! Et pour quel état d’esprit ?

Pour commencer, regardons le passé d’un bon œil. Il est impossible de revenir en arrière ou encore de passer sa vie à refaire le monde. Pour cela, les conjugaisons sont bien faites : on articule le présent autour d’un passé mémoriel, le présent nous convie d’un regard bienveillant au futur.

Parmi tous ces cycles, comment vivre ? Un grand sage disait : « Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était, et aie confiance en ce qui sera » Bouddha.

Quels sont nos temps ? 

La saison de l’hiver

Le passé est sujet de bons nombres de regrets. Bien ancré, il nous tient le pied. Impossible d’avancer.

La saison du printemps, de l’espoir

Le futur incarne une direction à suivre mais aussi une légère angoisse de ne pas y parvenir.

La saison de l’été

Le présent qu’on oublie souvent de vivre. Est le temps parfait ; à savourer chaud car il refroidit vite.

Les ex, le passé ultime

On y revient par facilité, par peur de l’abandon et d’une vie de solitude. Par des effets d’amour non encore dissipés. Fausse idée reçue, il n’y a pas que le temps pour « oublier ». Il y a aussi un long et fastidieux travail de fond. Un schéma qui s’articule autour d’une nouvelle vie façonnée sans l’autre. Admirons cette belle occasion d’avoir du temps pour nous, de rallier notre identité personnelle. Rappelons-nous que vous sommes des êtres exceptionnels.

Éviter les remords par la dissertation

Amène le plus souvent à une réflexion rondement menée. Vous pourriez prendre le temps de de peser le pour et le contre d’une action. Les actes réfléchis sont pas leurs essences plus contraignants.  On en récolte toutefois plus de fruits, et dans la majorité des cas, des prémices bien plus mûres.

Certes, l’on peut se tromper mais rarement d’avoir saisi une opportunité. Elle vous échappe tel un oiseau et ne revient que par accident ; à moins que vous soyez constitué de plumes.

Vous pourriez également vous imaginez la vie d’un entrepreneur. Où l’on prend conscience de l’écart conséquent qui réside entre l’imagination et la réalité concrète. Où « faire » est le ba-à-ba d’une expérience humaine. Où l’échec fait partie intégrante du projet. Où tenter est un premier pas décisif vers la réalisation de soi. Et entre nous, échouer n’a jamais tué personne, l’expérience en a même sauvé plus d’un(e).

Garder une nostalgie pure et saine Imaginez-vous un joli paysage, avec un soleil couchant. C’est beau, simple et souvent efficace. On s’en lasse rarement. Vous ne faites qu’un avec votre corps et votre esprit « J’accepte la belle aventure d’être moi » Simone de Beauvoir. Alors, prenons-nous la main et allons de l’avant. Cessons nos tracas, émerveillons-nous tels des enfants.

La vie est un long fleuve tranquille, comportant des vagues qu’il faut assouplir. Le courant est souvent aléatoire, mais en restant à la surface, l’on profite du courant. Le nouveau monde ouvre ses bras et avale le torrent.

 Et si l’on devait synthétiser cet article en une citation de Jean Jaurès des mieux choisies : « Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir ».

Par @PhrasesAmore 

back to top