AdopteUnMec.com

Top 15 des déviances sexuelles les plus originales !

Ok, chacun a ses petites préférences sexuelles. Même votre comptable. Même les huissiers. Ça fait bizarre de penser ça hein ? Evidemment on ne jugera pas certaines pratiques, même si c’est pas l’envie qui nous manque. Chacune a en tout cas son petit nom, comme pour les phobies les plus étranges. Réelles ou pas, certaines de ces déviances ont de quoi interpeller. On vous le prouve avec un top 15 des déviances sexuelles les plus spéciales ou angoissantes, au choix. Si on peut déclencher des passions…

1. Vous êtes acrotomophile : En résumé, vous êtes excité par la pensée d’avoir des relations sexuelles avec une personne amputée. Les moignons, ça, c’est aphrodisiaque.

2. Vous êtes autonepiophile : Vous avez conservé votre âme d’enfant. Vous enfilez des couches-culottes. Et PAF, l’excitation est là. Ça vous regarde.

3. Vous êtes émétophile : Il n’y a rien de plus sexy que le vomi.

4. Vous êtes coulrophile : Le sexe, c’est chiant sauf quand un clown est là pour tenir la chandelle: un clown qui balance des seaux d’eau, qui fait « pouet » en se pinçant le nez et qui répète « ohlalalalaaa » du début à la fin de vos ébats. Si vous aimez être distrait par un clown pendant l’acte, encore une fois, ça vous regarde.

5. Vous êtes exobiophile : Quand vous regardiez « Alien le huitième passager », vous n’étiez de toute évidence pas excité par Sigourney Weaver, se baladant en culotte taille basse et débardeur. Non, c’était plutôt l’alien qui vous faisait de l’effet, ou toute autre créature extraterrestre.

6. Vous êtes nécrodendrophile : Votre entourage ne comprend pas pourquoi vous refusez catégoriquement de couper le platane mort au fond du jardin. Mais si, celui qui en est à un stade de pourriture avancé. Voilà, ben nous, on comprend. Il vous servira tout simplement d’appui en vue de votre prochain ébat. Rien ne vaut le contact sensuel des arbres morts.

7. Vous êtes alektotophile : Pour vous, « fourrer la dinde » a une connotation plus sexuelle que culinaire. Aussi, il ne vaut mieux pas vous laisser seul dans une basse-cour.

8. Vous êtes flatuphile : Quand une personne flatule, contrairement à la plupart des gens, vous ne vous bouchez pas le nez en disant « Mais t’es dégueulasse ! ». Vous accourez plutôt pour renifler à pleins poumons. Pour vous, les pets ont quelque chose d’aguichant.

9. Vous êtes pédiophile (à ne pas confondre, à une lettre près) : Vous êtes sexuellement attiré par Barbie, Action Man ou tout autre jouet zoomorphe ou anthropomorphe. Une pensée pour l’ours en peluche de votre jeunesse... Il a dû morfler vilain.

10. Vous êtes voraréphile : L’idée de manger votre partenaire ou de l’imaginer en train de vous manger vous séduit particulièrement.

11. Vous êtes tératophile : Vous voulez faire dans le monstrueux ou dans l’extrême tolérance. Grâce à vous les « gens » difformes, amoindris, voire même pas complètement humains peuvent prendre leur pied. Merci à vous.

12. Vous êtes trimammophile : Sur une femme, deux seins, c’est bien. Trois, c’est encore mieux.

13. Vous êtes apotemnophile : Si un gros malade vous course avec une tronçonneuse, vous ne cherchez pas à le semer par tous les moyens. Comme tout bon apotemnophile qui se respecte, imaginer quelqu’un en train de vous amputer vous rend tout chose.

14. Vous êtes abasiophile : Pépé dans son fauteuil roulant, votre meilleur ami qui s’est détruit un genou en allant au ski…Toute personne boiteuse, équipée de béquilles ou handicapée moteur vous intéresse. La poliomyélite aura au moins fait des heureux.

15. Vous êtes pnigophile : Vous êtes sexuellement attiré par les personnes qui s’étouffent. Ce qui veut aussi dire que, dans le cas où une cacahuète se coince dans notre glotte, on peut toujours crever pour que vous nous veniez en aide.

Et toi, là-bas ! Confie-toi, allez hop !

back to top