AdopteUnMec.com

Seul le dimanche soir : les petits plaisirs pour chasser la déprime

Vous le voyez, le fameux cafard du dimanche soir ? Celui qu’on a tous connu : enfant, les veilles de contrôle ; ado, quand on devait passer la soirée à réviser parce qu’on avait repoussé ses devoirs depuis des jours ou adulte quand le week-end a filé trop vite et qu’on n’a pas du tout envie de voir la tête de Philippe le lundi à 9h.

Quand on est deux, on peut se blottir l’un contre l’autre pour rire devant un film pourri avec de la pizza. Mais quand on est seul, le Sunday Night rime parfois avec la montée d’une petite angoisse qui coince dans la gorge. Pourtant ça peut être le bon moment pour prendre soin de soi, souffler, décompresser. On vous embarque dans le petit train du dimanche soir coolos !

Anticiper

Si vous vous savez sensible au Sunday blouzzz’, faites-en sorte de programmer des activités qui sortent un peu du quotidien : inviter un ami pour une soirée pyjama (quoi de mieux pour démarrer la semaine qu’un petit-déj partagé !), vous installer dans le canapé avec un bon thé et faire un album photo, broder un t-shirt pour l’anniversaire d’un ami, dessiner… Avoir un programme défini à l’avance permet de ne pas stresser quand on voit l’heure tourner et nous rapprocher de la fin du week-end.

Ritualiser

Parfois, avoir un petit rituel dans lequel on se plonge - comme on se plongerait dans la mer en pleine canicule - est très réconfortant. Pour ma part, le dimanche soir rime avec sushis. J’en profite pour regarder un documentaire, écrire, me faire les ongles ou un masque avant de commencer la semaine. Des choses simples mais qui réconfortent, pour me coucher en douceur.

S’offrir un petit kiff

Se faire livrer un repas, se faire couler un bain, envelopper ses cheveux d’huile, s’accorder une heure de shopping en ligne, se faire masser à domicile… à chacun ses réjouissances ! Mais se garder un petit plaisir pour la fin du week-end est un bon moyen de garder le sourire voire même de l’attendre avec impatience.

Faire des rencontres

Couvre-feu et semi-confinement nous mettent certes quelques bâtons dans les roues pour la drague « de plein air » ou de soirée. Mais on peut toujours en profiter pour prendre le temps d’avoir de longues discussions virtuelles sur AdopteUnMec. On parie que vous ne verrez pas la soirée passer avec ces heures d’échanges et de confessions ?

Faire du sport

Pas besoin de se mettre dans un mental de guerrier, le but est de se détendre (les muscles au passage) et/ou de se défouler. Bref, de trouver ce qui est bon pour soi. Des étirements, une séance de yoga, un cours de zumba ou un running qui décrasse : dans quelle team êtes-vous ?

Nettoyyyyyer…. Balaaaayyyyer…

Si certains rêveront de s’écrouler devant une série pour se vider l’esprit, d’autres préféreront se changer les idées en rangeant, faisant la lessive, triant leurs placards… Car parfois, ça aide à y voir plus clair et à se sentir plus léger avant le début de la semaine.

Faire enfin ce qu’on n’a pas eu le temps de faire (avant)

Préparer son repas pour le lendemain, finir les 25 dernières pages du livre qui traîne depuis trois semaines, réparer son vélo, écrire à l’ami dont on a oublié l’anniversaire il y a deux jours, écouter le podcast dont la collègue parle depuis l’année dernière, trouver un vase pour le beau bouquet acheté le matin sur le marché… Vous voyez, que vous n’allez pas vous ennuyer ce soir !

Programmer sa semaine

Réserver le coiffeur, caler le déjeuner avec l’ami d’enfance pas vu depuis longtemps, rappeler le dentiste pour avoir un rendez-vous de contrôle… Les to-do list n’en finissent jamais. Et si le dimanche soir était le moment approprié pour booker les tâches de la semaine ? Essayez d’alterner les « obligations » (appeler les impôts, récupérer les chemises au pressing…) avec des passe-temps que vous aimez afin que la semaine soit équilibrée et que les journées qui vous attendent soient motivantes.

Lancer des intentions

Avant de vous endormir, profitez de ce moment où vous êtes seul(e) pour vous projeter. Imaginez-vous atteindre vos objectifs, être heureux, dans un cadre qui vous enchante, avec le boulot de rêve et dans une relation telle que vous l’attendez. Plus vous ferez naître ces images positives, plus vous aurez de chance qu’elles deviennent réelles. Ça s’appelle la loi de l’attraction, et on aurait tort de ne pas essayer.

Souriez

… aux promesses de la semaine à venir.

Anne Guitteny, qui a longtemps connu des dimanches soir de l’angoisse. 

back to top