AdopteUnMec.com

Sans t'en rendre compte, t'es devenu vieux

Je te vois, ô mon doux lecteur, tu as cliqué sur cet article « par pur hasard », te disant que de toute manière tu n’es pas concerné. Que la vieillesse est loin devant toi, que tu fais toujours partie des « d’jeuns ». Mais déjà, on ne va pas se mentir, si tu t’utilises le mot « d’jeuns » c’est que t’es foutu, t’es définitivement passé du côté obscur de la force, t’es un ieuv. Ça arrive hein, même aux meilleurs, mais faut reconnaitre que ça te tombe dessus quand tu ne t’y attends pas trop.

Exemple : t’es là, jolie meuf aux yeux de biche, tu bois un mojito en terrasse et tu vois passer un beau mec, à qui t’envoies des regards qui signifient « viens me chasser de façon sauvage ». Jusqu’ici tout va bien, et d’un coup, tu réalises que ça pourrait être ton fils... Et bambi a déjà un drame à son actif, va bramer ailleurs.

Autre exemple : tu sors avec tes potes dans votre bar/club favori. Petite chauffe tranquille, t’es tout fier d’être sur ton territoire entre gars sûrs. En confiance, tu te dis que tu vas aller enflammer la piste. La piste qui va reconnaître son maître, de toute évidence. D’un coup d’un seul, tu t’y es donc retrouvé entouré de tes potes et d’autres gens… qui t’ont l’air d’avoir 15 ans.

Si tu ne t’es jamais retrouvé dans cette situation de flagrant délit générationnel, laisse-moi te guider. Je te propose un quizz façon vieux magazine qui traine chez ton podologue depuis 5 cinq ans : dis-toi que si tu t’es déjà posé plus de deux questions sur les quatre suivantes, t’es vieux mon pote. Prépare-toi à partir sur une cure de Yop dégueu ou à te balader dans ton quartier avec un sac à dos qui porte ta mini enceinte crachant du PNL à qui veut l’entendre. Et surtout à qui ne veut pas l’entendre, comme si de rien n’était. Tu vas sans doute te mettre mal avec mamie. Mais faut faire des sacrifices frère. T’es pas Nekfeu, tu peux pas plaire à tout le monde.

1) « Je dois mettre des chaussures de ville pour aller à cette soirée ? »

On commence soft mais symptomatique. Quand t’es jeune tu mets des baskets. Si t’as un doute, tu pars sur une valeur sûre, de type Stan Smith ou Nike Cortez. Mais si tu te poses la question, c’est que tu ne sais pas où tu mets les pieds, et que du coup, tu ne sais pas comment les chausser. D’ailleurs si toi aussi, tu « chausses tes pieds », c’est dead.

Conclusion, ce syllogisme est toujours valable, garde le bien en tête : si tu ne sais pas quelles chaussures porter, c’est que tu es trop vieux pour cette soirée.

2) « Dois-je me créer un compte Snapchat ? »

Je sais. C’est dur la vie. Surtout parmi ces jeunes impertinents qui ne cessent de réinventer leur manière de communiquer.

Là tu te dis que je me fous de ta gueule, et que s’envoyer des photos ou des mini vidéos pour se marrer ou se chopper, c’est pas révolutionnaire. Mais au fond de toi t’en as bien conscience… si t’es réfractaire à l’installation de l’appli, c’est que t’as loupé un wagon. J’ai plus rien à ajouter. Ah si. Si tu ne sais même pas ce qu’est Snapchat, je ne peux plus rien pour toi.

3) « Où est ce que je vais garer ma voiture si je sors ? »

Nooooon… Si quand tu sors le soir pour voir une meuf/tes potes/ta mère, la seule chose à laquelle tu penses, c’est où tu vas mettre ta caisse - que ce soit pour la retrouver facilement, qu’elle ne se fasse pas embarquer ou pire, pas rayée par des voyous désœuvrés - on est mal barrés. En plus, si tu prends ton bolide, c’est sans doute qu’il n’y aura pas d’excès. Donc si tu passes la soirée avec la madre ça passe, mais si prévois de nighter avec ton crew, tu promets d’être le lourd de l’équipe. Tu sais le mec sobre et fatigué qui saoule ses potes pour rentrer à peine arrivé ? C’est toi.

Bon si t’es Sam, t’es intouchable. Tu as tous les droits. Y compris te comporter comme le pire mec bourré alors que t’es au coca. Juste pour t’amuser. Lâche toi : crie les paroles des sons plus fort que la musique dans les oreilles des autres, renverse leur ton verre dessus, choppe des meufs et fais comme si tu ne t’en souvenais pas deux minutes plus tard lorsqu’elle te croise au bras d’une autre.

4) « Dois-je changer mon adresse mail qui se finit par @laposte.net ? »

Y’a pas débat.

Candice Joncour

back to top