AdopteUnMec.com

Partir en vacances en solo : 5 bonnes raisons de se lancer

L’approche de l’été et des vacances fait parfois paniquer les célibataires. Que faire quand la bande de potes n’est pas dispo ou n’a pas les mêmes projets que nous ? Par peur de s’ennuyer, de ne pas oser, de ne pas en profiter… les vacances en solitaire ne font pas souvent rêver. Pourtant elles ne manquent pas d’avantages ! Parole (et expériences) de baroudeuse.

Prendre un shot… de confiance en soi

Vous pensez que vous n’êtes pas capable de vous orienter dans une grande ville, d’aller dîner seul(e) au restaurant ou que vous serez perdu(e) si personne ne parle votre langue ? Vous verrez qu’une fois la petite appréhension passée, vous vous lancerez (car quand on n’a que soi sur qui compter, on n’a pas le choix !). Et que ce sera bien plus facile que tout ce que vous aviez pu imaginer. Si vous partez le cœur léger et ouvert, souvent les autres viendront à vous et vous proposeront leur aide. Et vous verrez à quel point vous vous sentirez fier(e) de vous. Cette nouvelle confiance gagnée, c’est le souvenir le plus précieux que vous retrouverez au fond de la valise au retour.

Apprendre à s’écouter

Entre le boulot, les obligations administratives, les rendez-vous imposés… nos journées sont souvent rythmées par des moments qu’on « subit ». Et à force de se laisser porter (Bidule a choisi le resto, Machin a décidé qu’on ferait du surf pour l’EVJF de Machine), on ne fait / sait plus ce qu’on veut. Là, vous n’aurez personne pour booker la visite de la fabrique de biscuits ou réserver le resto avec la vue panoramique à 18h. Et bien, tant mieux, ça laisse toute la place pour être à l’écoute de vos envies, à chaque moment de la journée, et la remplir comme bon vous semble. Un vrai luxe !

Se découvrir

Rares sont les moments où l’on a vraiment le temps de se retrouver en tête-à-tête avec soi-même. En vacances, déconnecté(e) du reste, on se recentre (et encore plus, ou mieux, si on est solo !). On se (re)découvre alors des qualités endormies et/ou des envies nouvelles. C’est le moment aussi de s’interroger sur nos projets, de faire le point, sans rien ni personne pour parasiter nos pensées. Et de revenir avec les idées plus claires !

Savourer la liberté 

Que ce soit avec des copains ou avec un partenaire, les vacances à plusieurs nécessitent de faire des concessions. Sur nos envies, notre rythme, nos repas… Difficile en effet de s’accorder 7j/7 et 24h/24. On est donc parfois obligé(e) de s’asseoir sur nos propres préférences pour satisfaire les autres. Quand on voyage seul(e), on fait ce qu’on veut, quand on veut ! Envie de se lever à 6h30 pour aller voir un lever de soleil ou au contraire de dormir jusque midi pour récupérer ? Up to you ! Et pareil si le musée de la sandale ne vous dit rien ou que vous avez envie d’un burger à 16h. Vous faites comme bon vous semble, et quand on y goûte, c’est un sacré kiff !

Faire des rencontres

Quand bien même vous le voudriez, dites-vous bien qu’un voyageur ne reste pas esseulé bien longtemps. Les backpackers sont unanimes : les voyages sont une source inépuisable de rencontres inattendues. Dans les auberges de jeunesse, dans un avion ou un bus, sur les sites touristiques, dans un café avec un bouquin… vous allez vous rendre compte que vous êtes loin d’être le seul(e) à être seul(e) ! Le solitaire attire, on vient souvent lui parler, lui poser des questions. Le voyage s’étant beaucoup démocratisé ces dernières années, nombreux sont ceux à voir sauté le pas de monter dans un avion sans attendre leur BFF ou l’amour de leur vie. Envie d’ailleurs, quête de soi ou de spiritualité ou simple besoin de parenthèse enchantée dans un quotidien gris, chacun part avec sa (bonne) raison. Au final, pour quelques heures ou quelques jours, on partage des bouts de son aventure avec des inconnus, et parfois, on revient avec des amis (ou plus si affinités !) en plus dans le bagage en soute.

Alors, prêt(e)s à réserver vote billet sans attendre personne ?

Anne Guitteny, voyageuse solitaire since 2014.

back to top