AdopteUnMec.com

Couple : peut-on tout se dire ?

Enfin nous voilà sur la même longueur d’onde, bercés aux mêmes idéaux et aux mêmes aspirations

Amoureux comme jamais, on partage notre vie, notre lit et nos envies mais ne pourrait-on pas partager également nos pensées les plus intimes ?

Le véritable amour ne se dévoile-t-il pas dans la transparence ? Quels sont les risques encourus à tout se dire ? Ne vaut-il pas mieux cultiver un jardin secret pour s’aimer encore plus fort ?

Fusion et transparence

Et si la véritable communion se trouvait dans le partage ? C’est ce que tendent à penser les couples inséparables pour qui tout se dire est la promesse d’un amour véritable.

Pour ces amoureux, la fusion est inéluctable. En ne faisant qu’un, on doit logiquement tout mutualiser : ses actes, ses émotions et même ses pensées.

En début de relation, il est commun de faire part de ses envies, de ses goûts, de ses préférences et, ce, afin de faire comprendre son mode de fonctionnement à l’autre et de comprendre celui de l’être aimé en retour.

Parfois, ce système perdure, car, avouons-le, la transparence est exaltante, plaisante et rassurante. Si il.elle me dit tout c’est que notre couple va bien.

Ainsi bien installés dans ce cocon sécurisé « made in love », il est aisé de se laisser aller aux confidences. Communiquer sans filtre, sans peur d’être jugé.e par celui ou celle qui partage notre vie.

Mais à trop parler de ses doutes et de ses angoisses, notre partenaire peut ne percevoir que nos faiblesses et ne plus retrouver la fameuse « étincelle » du début.

Notre amoureux.se devient un.e soignant.e dont le rôle est de panser nos blessures émotionnelles.

Il est préférable de garder certains faits pour soi surtout s’il n’apporte rien de bon à la relation. Confesser un fantasme qui mettrait en péril notre union sur la seule croyance qu’il faut tout se dire est périlleux tout comme avouer un fait qui ferait du tort à l’autre, juste pour avoir meilleure conscience.

Il y a certaines parts d’ombres qu’on ne peut éclairer qu’avec sa propre lumière.

Une fois la relation écorchée, il est difficile de rebâtir de solides fondations basées sur la confiance.

L’important est d’essayer de préserver sa moitié et son couple tout en se demandant, si finalement, l’autre est prêt à tout entendre ?

Individualité et confiance

Il  y en a certains pour qui amour rime avec individualité.

On s’aime, oui, mais à condition de laisser libre cours à sa personnalité.

Tout se dire ? Mais pourquoi donc.

Conserver son jardin secret n’est pas le signe d’un manque de confiance mais bien d’une autonomie émotionnelle.

Tel un enfant, on garde une part de ses rêves pour soi parce qu’ils ne regardent personne d’autre que nous.

De plus, le couple, comme tout organisme vivant, a besoin de respirer et de nourritures nouvelles.

En vivant chacun ses propres passions, on permet à son couple de s’aérer et de s’alimenter de nos sensations en solo.

Aller boire un verre avec une copine, faire du camping avec ses amis, avoir un coup de cœur pour le libraire. L’essentiel est de vivre ces sentiments seul.e ainsi que les aléas qui en découlent.

Pour ces amoureux, la transparence n’est pas ce qui prime mais bien la force de leurs certitudes.

Au diable les confidences qui n’en finissent plus, place aux projets.

Leur confiance réside en la capacité de construire ensemble et de regarder dans la même direction.

Et puis conserver une part de mystère, c’est émoustiller l’élu.e de son cœur car le désir naît du manque de l’autre, de ce besoin de le conquérir jour après jour car rien n’est jamais acquis.

A trop s’éloigner, ne risque-t-on pas de cultiver une trop grande liberté où l’autre s’en trouverait délaissé ?

A ne parler qu’à des tierces personnes, ne finit-on pas par interpréter sa propre réalité ?

Mais alors quelle est l’équation magique pour avoir une relation harmonieuse ?

Et si on coupait la poire en deux ?

Pour trouver l’équilibre parfait, il faut concocter sa propre tambouille, prendre un soupçon de fusion auquel on ajoute une bonne poignée d’individualité.

Evoquer ses doutes, ses peurs ou ses angoisses est nécessaire à l’épanouissement de la relation. Cela permet d’améliorer des points de divergence et d’intensifier son entente.

Mais trop de transparence recèle souvent une peur de tout contrôler, qui, elle résulte d’un manque de confiance.

L’amour c’est accepter de se perdre et de lâcher prise.

Si le besoin d’extérioriser est très présent, on peut trouver une épaule bienveillante auprès d’un.e ami.e, un collègue, une personne neutre en somme.

Si on désire aborder les fantômes du passé, il faut s’assurer de bien avoir digéré l’essence même du problème pour ne pas en faire porter le poids à notre partenaire.

Tout est une question de proportion : parler tout en cultivant une part de mystère et d’inaccessibilité.

Ainsi, votre couple oscillera entre complicité et désir, anecdotes et séduction, échanges et fascination.

La réelle intimité n’est pas de tout se dire mais de vivre les choses ensemble et pleinement.

Eva Mané

back to top