AdopteUnMec.com

À la découverte des hommes féministes, les nouveaux gentlemen

Ils font de plus en plus d’adeptes en France et dans le monde entier, mais qui sont les hommes féministes, ces hommes qui militent pour l'égalité femmes-hommes ? Un engagement renforcé par l’émergence du mouvement #MeToo et la prise de conscience que la formule Disney un jour mon prince viendra est obsolète.

Est-il possible pour un homme d’être féministe dans notre société ? L’égalité des sexes est-elle compatible avec la séduction ? Et si oui, le couple doit-il se réinventer ? Pour le savoir, je suis allée mener l’enquête.

Mais tout d’abord, qu'est-ce que le féminisme ?

Le Dalaï Lama a dit : "Je me considère comme féministe. N'est-ce pas le terme utilisé pour parler de quelqu'un qui se bat pour les droits des femmes ?"

Selon le dictionnaire Larousse, "Le féminisme est un mouvement militant pour l'amélioration et l'extension du rôle et des droits des femmes dans la société."

De plus en plus d’hommes à l’instar du Dalaï Lama sont sensibles à la cause des femmes. De pro-féministes, ces hommes se déclarent désormais féministes. En effet, un homme ne subit pas au quotidien les inégalités que rencontrent les femmes : la violence, le harcèlement, les salaires plus bas... ce qui ne l’empêche pas de se sentir concerné et motivé à faire bouger les choses. Alors oui, les hommes peuvent être féministes. Pas la peine d’être victime pour être solidaire. La campagne HeForShe à l’initiative de l’ONU et lancée par l’actrice Emma Watson, en septembre 2014, tient justement à impliquer les hommes dans ce combat. À juste titre, le féminisme n’est pas la haine des hommes.

Non à la masculinité toxique

Outre le combat des femmes, c’est aussi la condition de l’homme qui est remise en question par les hommes féministes. Ils refusent cette idée de masculinité toxique qui leur ordonne d’être forts et virils en toute circonstance. L’envie de s’affranchir de tout diktat lié à leur genre poussent certains hommes à afficher clairement leur féminisme, tels que Joseph Gordon Lewis, Ryan Gosling, Jake Gyllenhaal, Julien Doré ou encore l’écrivain Michael Kaufman. Ce dernier a d’ailleurs écrit Le guide du féminisme pour les hommes et par les hommes.

Comme sur AdopteUnMec, les femmes font le premier pas

Le féminisme, c’est aussi l’indépendance gagnée par les femmes : elles ne sont plus en attente du prince charmant et enfermées dans un rôle passif quand il s'agit de séduction. Elles sont actives dans leurs recherches amoureuses et n'hésitent pas à faire le premier pas. Qu’en est-il alors du rôle de l’homme féministe dans la séduction ? Un homme féministe accepte l'indépendance des femmes et n’a pas de préjugés concernant l’attitude qu’une femme devrait avoir avec lui. Par exemple, il ne va pas penser qu'une femme est "facile" si elle couche avec lui dès le premier soir. Les hommes féministes brisent ce cercle vicieux qui veut que l’homme entreprenne et que la femme dispose. Il n’y a plus de rôles assignés au genre.

Vive les hommes doux !

Dans le couple aussi, un homme féministe partage les tâches ménagères et s’implique dans l’éducation des enfants. Depuis 2002 en France, les hommes peuvent prendre des congés paternité pour élever leur progéniture, signe que la société évolue vers davantage d'égalité.

En Norvège, on appelle les hommes féministes les Myke menn, en français "hommes doux", un mouvement né dans les années 70 en réponse à l’émancipation des femmes. Des hommes qui s’opposent aux Vikings, symbole de virilité comme le sexy Thor qu’on imagine mal donner le biberon ou changer les couches de ses chères têtes blondes. Les Myke menn ont compris que s’occuper de leur foyer ne remettait pas en cause leur masculinité.

Enfin, être un homme féministe dans un couple c’est ne jamais faire preuve de violence, ni physiquement, ni verbalement. Les hommes féministes possèdent toutes les qualités pour se voir décerner le titre de gentlemen, ils n’ont pas besoin d’avoir des muscles puissants, de nous protéger, d’être forts et virils pour nous séduire. Ce que nous voulons c’est qu’ils respectent notre indépendance, qu’ils soient à notre écoute, tolérants, avec une sensibilité affichée. Et vous, seriez-vous prête à adopter un homme féministe ?


Eva Mané

back to top