AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

Vacances en couple

Et si l'on relâchait la pression ?

Juillet est passé, août est entamé, septembre approche à grands pas…

Quelque soit le moment que vous ayez choisi pour partir en vacances avec l’élu.e de votre cœur, sachez que cet article est valable à n’importe quelle période de l’année.

Souvent, au début de la relation, les vacances sont envisagées comme un test, un rite de passage pour voir si oui ou non, la compatibilité se confirme ou si au contraire, on ferait mieux de plier bagage. Et pour cause ! Pour ceux qui ne vivraient pas encore ensembles, ces vacances sont l’occasion de passer vos journées et vos nuits entières auprès de celui ou de celle que vous convoitez ou chérissez depuis quelque temps.

Comme l’épreuve des poteaux… ça ne pardonne pas ! 

Parfois, après à peine 72 heures, on ne supporte plus son tic de langage, sa manière de se racler la gorge, d’aspirer bruyamment le jus de ses coquilles de moules, l’odeur de ses pieds après la randonnée ou encore son besoin vital de commenter les moindres détails de sa vie en story.

Bref, vous l’aurez compris et certainement déjà expérimenté, les premières vacances peuvent être risquées, mais en valent ô combien la peine, si l’on considère le temps précieux qu’elles nous font gagner sur une histoire qui, de toute façon, n’aurait pas duré.

Et pour les autres, pour ces couples qui se découvrent encore et ne se plaisent que davantage, ceux pour qui les petits défauts et habitudes de l’autre ne le rendent que plus attendrissant, ceux pour qui la relation est déjà installée et l’amour bien ancré, l’organisation des vacances peut aussi se révéler être un casse-tête chinois et une source de pression.

Chacun a ses envies, ses attentes, on aimerait que tout soit parfait et se déroule sans encombre. Mais ce serait oublier que les encombres, c’est aussi ce qui fait la relation. Et si certaines personnalités font combo gagnant, d’autres fois, les avis divergent : on ne rêve d’aventure quand notre partenaire ne jure que par la farniente.

Alors, moitié-moitié ? Un jour sur deux ? Le compromis n’est pas loin, encore faut-il le trouver.

Mais les vacances en couple, c’est aussi l’occasion de se retrouver hors de notre quotidien, loin du « t’as sorti la poubelle ? » et des « y’a plus de PQ, pu*** ! », alors peut-être (je dis peut-être, mais c’est une certitude) serait-il bon d’en profiter pour :

PRENDRE LE TEMPS DE PRENDRE LE TEMPS.

Traduction : savourez le fait de ne rien faire, et surtout, de ne rien faire ensemble !

Dans une société où tout va toujours plus vite, on a peu à peu perdu le plaisir de savourer ces moments où l’on n’a rien à faire ou mieux encore, ceux où l’on décide sciemment de ne rien faire. De plus, dès qu’un moment de pause se présente, notre réflexe de survie est de sortir notre téléphone et de scroller à l’infini, jusqu’à reprise de l’activité ou arrivée du métro.

Depuis quand ne vous êtes vous pas assis sur un banc pour regarder les gens passer, admirer le paysage qu’il soit naturel ou urbain, ou tout simplement encore, pris quelques minutes pour reposer votre cher cerveau des sursollicitations et surstimulations quotidiennes ?

Depuis quand n’avez-vous pas partagé un moment de calme et de silence avec chéri.e chéri.e, rien que quelques instants à vous regarder dans le blanc des yeux ? (Oui, je sais, cette évocation peut provoquer des sueurs froides à certains).

Ces petits moments vous permettent de vous reconnecter à l’autre d’une façon on ne peut plus simple, sans avoir besoin de longs et beaux discours. Savourez ce temps qui vous est offert et acceptez de ralentir, de faire une pause.

Par expérience, j’ai souvent été surprise de constater que de ces moments où en apparence il ne se passe rien, peut émerger tout un monde : des confidences que l’on ne soupçonnait pas, des instants de complicité et de tendresse comme l’on en avait rarement connu, des jeux qui nous replongent en enfance et des rires à n’en plus finir…

En fait, prendre le temps, c’est ouvrir un espace et voir ce qui s’y crée. Un espace libre, où l’on peut se rencontrer, se retrouver.

Et surtout, quoi que vous fassiez et où que vous alliez cet été, on n’oublie pas la crème ! Promis, celle-ci ne vous empêchera ni de bronzer ni d’attraper un coup d’amour, un coup d’je t’aime.

Par @Indecence_et_deraison 

back to top