AdopteUnMec.com

Top des conseils pour pécho les Girls

Alors que l’ultime saison des aventures de nos attachantes vingtenaires névrosées bat son plein, on vous livre nos conseils pour maximiser vos chances de plaire à chacune d’elles. Et pour la gente féminine, pas la peine de bouder votre plaisir, les hommes de la série sont également de la partie. (Attention, quelques légers spoilers sur les saisons précédentes sont à prévoir)

Hannah Horvath

Au cours des six saisons où nous avons été amenés à la côtoyer, Hannah a montré plusieurs facettes de sa personnalité. Plus précisément, une large palette de défauts et quelques traces de qualités, qu’elle semble enfin vouloir développer en prenant de l’âge. J’espère que vous êtes à même de la supporte, car on parle là d’une fille qui abandonne carrément la fac quand sa classe réagit mal à un de ses textes et qui se rend à l’enterrement de son éditeur juste pour demander des contacts à sa veuve. Ah, et il ne faut pas être pudique non plus, car Hannah a cette fâcheuse tendance à l’exhibitionnisme, même avec le principal de l’école où elle travaillait, lui dévoilant sans vergogne ses parties intimes.

Alternative : même si elle ne se l’avoue pas, Hannah aime le conflit. N'hésitez donc pas à en déclencher avec à peu près n’importe quoi : «  Oui, bon, tes articles, c’est pas non plus de la grande littérature », « Tu sais, j’aime bien quand tu mets des culottes aussi » ou encore « Au fait, j’ai paumé ton shampooing sec ».

L’homme qu’il lui faut : son coloc, Elijah. Le seul à la comprendre. Oui, il est gay, mais ça sera un sujet qui l’inspirera énormément pour son premier roman : « Je t’aime, mais pas toi : mon mariage avec un homosexuel ».

Marnie Michaels

Ah, la belle Marnie. Aussi belle qu’incomprise [Source : elle-même]. A première vue il paraît difficile d’aimer quelqu’un qui n’aime que soi. Toutefois, si vous êtes un artiste amateur, votre profil l’intéresse. Envoyez-lui vos trois démos de chansons sur Soundcloud, invitez-la à reprendre Anyone Else But You des Moldy Peaches avec vous, et promettez-lui que vous allez réparer votre caméra Super 8 pour tourner un clip super authentique. N’oubliez pas de lui rappeler qu’elle est belle toutes les deux secondes.

Alternative : Ca marchera aussi si vous êtes une surface en verre poli et métallisé qui réfléchit les rayons lumineux. Un miroir, quoi. Car c’est bien connu, Marnie ne pense qu’à elle.

L’homme qu’il lui faut : Devendra Banhart, pour sa carrière.

Jessa Johansson

Pour Jessa, ça va être plus compliqué. Il va falloir d’abord que vous trouviez une autre fille avec qui sortir. Pourquoi pas une personne douce et équilibrée. Ensuite, il faudra faire en sorte que cette autre fille sympathise avec Jessa, à force d’apéros, de dîners et de brunchs (vous aurez remarqué comme tout est à base de nourriture) (liquide de préférence) (de l’alcool, je veux dire). Lorsque leur amitié semblera scellée pour de bon et que votre copine aura toujours soutenu Jessa, la sortant de mille mauvais pas, il n’y aura plus rien à faire, Jessa sera déjà sous votre charme. Mais ne vous méprenez pas, ce n’est pas vous qui lui avez tapé dans l’oeil : c’est l’excitation de trahir une amie.

Alternative : ça fonctionnera aussi si vous avez beaucoup d’argent. Demandez à son ex-mari.

L’homme qu’il lui faut : Pete Doherty, pour ses addictions.

Shoshanna Shapiro

Shoshanna est la plus discrète de nos quatre héroïnes mais pas pour autant la moins névrosée. Lui plaire demande un certain temps de préparation : il faut apprendre à apaiser ses crises d’anxiété sociale, capter ses références à la pop culture (qui vont puiser jusque dans Twilight) et suivre son débit de paroles insensé. Il faudra bien tout ça pour séduire une Shoshanna des plus romantiques depuis son voyage au Japon l’a bouleversée. Aujourd’hui, Shoshanna veut l’amour, le vrai, avec un grand A, et elles vous emmerdent tous, avec un grand A aussi.

Alternative : Si vous vous appelez Ray Ploshansky, vous avez toutes vos chances avec Shoshanna. On ne va pas se mentir, ces deux-là sont un peu à Girls ce que Seth et Summer étaient à The O.C. : un couple fait l’un pour l’autre qui doit traverser bien des embûches avant de le réaliser.

L’homme qu’il lui faut : Justin Timberlake, pour sa gentillesse.

Adam Sackler

Les filles, accrochez-vous pour séduire Adam. Source de beaucoup de convoitises, Adam Sackler est un artiste. Il est naturellement attiré par les filles pas banales. Attribuez-vous donc un petit truc qui sort de l’ordinaire, un T.O.C. pas trop lourd, une large collection de sacs plastiques, un album de reprises d’Ophélie Winter en javanais… Tenez, par exemple, baladez-vous toujours avec un kilt troué négligemment posé sur l’épaule droite. Attention, soyez assidue et ne le retirez jamais, même sous la douche. Quand il vous demandera pourquoi vous faites ça, regardez dans le vide et répondez-lui nonchalamment en tirant sur une cigarette imaginaire : « (inspirez la fumée) S’il y a une chose que j’aime pas dans la vie (expirez la fumée), c’est me justifier ». Effet garanti.

Alternative : sinon, si vous vous sentez d’accepter tous ses trips sexuels, un boulevard s’offre à vous (et peut-être aussi une cystite).

La femme qu’il lui faut : Drew Barrymore, pour son parcours de vie… et sa stabilité.

Ray Ploshansky

A côté des autres, Ray apparaît comme le personnage le plus « normal » de la série, celui qui ressemble le plus à la façon dont les êtres humains fonctionnent. Ray aimera une fille engagée, un peu bohème, quelqu’un qui s’affranchit des règles qu’on lui impose. Quelqu’un qui ira protester jusqu’à ce qu’on rebouche le nid de poule en bas de votre rue. Quelqu’un qui le poussera à avoir des rêves et de l’ambition. Quelqu’un qui quitte la maison des secrets avant que le public ne l’élimine. Bref, quelqu’un qui est vraiment dévoué dans une relation. Et qu’importe vos défauts, il saura passer outre. Parce qu’il est comme ça, Ray, il voit le bien partout. Sauf chez Starbucks, car comme les italiens, il déteste les grandes enseignes de café.

Alternative : si vous faites preuve d’un peu de gentillesse avec Ray et que vous accordez un minimum d’attention à ce qu’il dit, il sera à vous. Ray est un homme blessé, en manque cruel d’amour. Ray, c'est Bambi. Sinon, soyez Shoshanna (cf. plus haut).

back to top