AdopteUnMec.com

TOP 5 des phrases dites aux célibataires

Célibataire depuis peu ou endurci(e), dans la vingtaine, la trentaine ou même bien plus tard : chacun a déjà entendu des petits conseils, généralement prodigués par des gens en couple depuis des années, qui ont oublié à quoi ressemblait la vie en solitaire… Même si leurs petites phrases n’ont jamais vocation à blesser ou à juger, elles piquent parfois un peu « là où ça fait mal ». On fait le tour de celles qui reviennent le plus, des dîners entre potes au dimanche en famille.

« Tu cherches trop »

Être célib’ et inscrit sur un site de rencontres donne l’impression à votre entourage que vous êtes « en quête », et ils se disent que vous êtes dans l’obsession d’une relation. Et pourtant, vous vous mettez juste dans l’attitude qu’il faut pour répondre à votre envie de former un couple. Rien de mal, au contraire, à se donner les moyens d’atteindre son objectif.

« Ne t’en fais pas, ça arrivera quand tu ne t’y attendras pas »

La fameuse ! Elle accompagne d’ailleurs souvent la précédente et va dans l’idée – réductrice - que l’amour nous tombe dessus. Du coup, pour nous rassurer ou nous réconforter, nos proches dégainent cette bonne vieille idée reçue, censée nous faire garder espoir. Elle ne sert pas à grand-chose et agace parfois grandement ! On l’écoute d’une oreille, on la fait ressortir par l’autre.

« Tu ne cherches pas assez »

Autre angle, mais même constat : nous voilà jugé.e sur notre façon, ou non, de chercher - ou d’attendre - l’amour. Qu’on soit pro-actif ou justement qu’on « laisse couler », on a l’impression qu’on ne fait jamais assez bien. Mais ne pas « chercher l’amour » prouve simplement que ce n’est pas encore le bon moment pour nous et il peut y avoir mille raisons à ça (pas remis d’une histoire, d’autres priorités ou objectifs…).

« Oui mais il faut dire que tu es difficile »

Cette grande idée répandue qui veut que si le dimanche on n’est pas affalé sur les genoux de quelqu’un, c’est ÉVIDEMMENT parce qu’on a des attentes bien trop élevées. Expliquons-leur qu’on a des envies, des besoins, une personnalité et qu’on attend donc JUSTE la personne qui y répondra. Ce n’est pas être exigeant, c’est simplement avoir une estime de soi et ne pas se contenter du premier/de la première venu(e). Et il y a plutôt de quoi en être fier qu’autre chose.

« En même temps, tu ne choisis pas les bonnes personnes… »

Ha, ce serait donc « de notre faute » si on est solo. On ne se dirige que vers des profils qui ne nous correspondent pas, on ne sait pas reconnaître les mauvaises personnes ou pire, on manque de jugement. On passe outre cette petite remarque pour ne pas culpabiliser. Et si elle fait vraiment écho en nous, et si on s’aperçoit qu’on reproduit en effet depuis des années le même schéma, on s’interroge éventuellement. Et sinon, on se fait juste confiance !

Anne Guitteny, qui remercie ses amies pour leur soutien, et même pour ces petites phrases qui ne servent à rien, sauf d’en faire un article.

back to top