AdopteUnMec.com

LAB

Top 15 des mangas pour débuter !

A toutes fins utiles, signalons tout de même que le terme "manga" veut dire "croquis, crayonné" et, par extension, "bande-dessinée", comme "comics" en anglais ou "manwha" en coréen. Ceci étant posé, voici un top sur le "genre" manga, c'est-à-dire les 15 mangas qu'il faut lire quand on aime la BD et qu'on veut s'y mettre sérieusement, pas juste aux toilettes. Et non on ne parlera pas de Naruto ou One Piece. NB: dans un souci de cohérence, les noms sont écrits selon la tradition japonaise, avec le prénom en second.

  1. Akira d'Otomo Katsuhiro Le manga culte, publié en 1982. Un film d'animation sorti en 1988 a bien tenté de compiler cette œuvre monumentale, mais il faut se plonger dans la version papier pour saisir toute l'ampleur d'Akira. Apocalyptique, politique, ce récit-fleuve sur un jeune homme capturé par l'armée à des fins expérimentales, Tetsuo, d'un jeune motard qui deviendra progressivement un leader d'opposition, Kaneda (celui dont la moto fait baver depuis des générations) et sur le mystérieux Akira, un mutant psychique qui a fait sauter Tokyo, est à ce jour la plus belle réussite de son auteur. L'indispensable.
  2. L'Histoire des 3 Adolf de Tezuka Osamu Tezuka est tout simplement considéré comme "le Dieu du Manga" au Japon. Toute sa bibliographie mériterait de figurer ici, de Bouddha à Metropolis en passant par Astroboy ou Princesse Saphir. Son Histoire des 3 Adolf, partant de la rumeur selon laquelle Hitler aurait eu des origines juives, est une réflexion sur le totalitarisme, les relations entre l'Allemagne et le Japon pendant la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que sur le conflit israëlo-palestinien. Un manga dense et prenant, idéal pour découvrir le Maître.
  3. RG Veda de CLAMP Le studio exclusivement féminin a produit certains mangas majeurs des 90's, au gré des fluctuations de l'équipe. Si les filles de CLAMP sont capables de passer du très bon (Tokyo Babylon) au franchement médiocre (Sakura) et que leur style a un peu vieilli, on ne peut nier les qualités d'RG Veda, grande saga épique au scénario complexe tiré de la mythologie hindoue.
  4. Family Compo de Hojo Tsukasa Moins célèbre que l’inénarrable City Hunter (Nicky Larson en VF) et Cat's Eye du même auteur, ce manga à vocation principalement comique est plus profond qu'il n'y paraît et traite les transgender avec plus de subtilité que la plupart des mangas sur le sujet, en situant son intrigue dans un cadre familial : un jeune garçon débarque dans la famille de sa défunte mère, et s'aperçoit que les genres sont inversés, car son oncle préfère être une femme et sa tante un homme. A lire et à méditer.
  5. Gunnm de Kishiro Yukito Un manga très noir et une référence internationale du cyberpunk. Ce monde d'anticipation sordide, de la décharge à la cité spatiale, est souvent comparé à celui d'Akira. Ce manga a connu une suite, Last Order et bizarrement, a été beaucoup plus apprécié en Occident que dans son pays d'origine, même s'il fait désormais partie des BDs cultes.
  6. GTO de Fujisawa Toru Le plus célèbre glandu devenu prof est surtout l'occasion, pour l'auteur, de peindre sous un jour peu reluisant la société des gens "ordinaires" et leur rejet de tout ce qui n'est pas conforme à leur idée de la norme. Moins trash qu'Imbéciles Heureux ! dont c'est le fond de commerce, GTO est avant tout un manga hilarant et régressif, qui a donné ses lettres de noblesse à l'humour pipi-caca-commotions cérébrales. C'est avec un plaisir non dissimulé qu'on retrouve Eikichi Onizuka et ses pratiques éducatives peu orthodoxes dans GTO Shonan 14 Days. En revanche, la série Shonan Jun'Aï Gumi, oeuvre de jeunesse de Fujisawa, ressortie opportunément suite au succès de GTO, est tout à fait dispensable.
  7. Monster d'Urasawa Naoki L'autre grand succès de l'auteur du très bon 20th Century Boys. L'histoire du Docteur Tenma à la recherche du "monstre", sur fond d'ex-URSS, nous entraîne dans une enquête passionnante au détour de laquelle on croise des jumeaux traumatisés et des groupuscules néo-nazis (entre autres). Difficile de résumer Monster, tant ce thriller en 18 tomes est riche en rebondissements. On recommande également les ouvrages annexes (dont un recueil de contes tchèques imaginaires permettant de mieux comprendre l'intrigue principale) pour tout savoir (ou presque) sur Johann.
  8. Amer Béton de Matsumoto Taiyo Shiro et Kuro ("Blanc" et "Noir") sillonnent la ville et sont décidés à protéger leur quartier. Ils se retrouvent aux prises avec des yakusas qui veulent faire main basse sur leur territoire. Magnifiquement dessinée, l'histoire de ces deux gamins de la rue a été portée à l'écran par Michael Arias. Une fois n'est pas coutume, le film est à la hauteur de cette poésie urbaine, à la fois violente et contemplative.
  9. Pure Trance de Mizuno Junko Difficile de choisir un manga de Mizuno Junko. Célèbre pour ses adaptations de contes de fée occidentaux (sa vision très personnelle de Cendrillon et son prince-zombie dans Cinderalla reste son plus grand succès), cette dessinatrice atypique a mis bout à bout ses illustration d'un CD de techno pour créer Pure Trance. Une BD chaotique dans un hôpital futuriste et délabré, représentative des obsessions de l'auteure : la bouffe, le démembrement, les relations inter-espèces... Peut-être pas la BD la plus accessible de la plus psychédélique des mangakas, mais un bel aperçu du style Mizuno : des dessins très mignons et des sujets très crades.
  10. Quartier lointain de Taniguchi Jiro Ce manga, qui a cartonné au Festival d'Angoulême en 2003, a été adapté en film live par Sam Gabarski. Un "Retour Vers le Futur" mélancolique et introspectif, sans Delorean mais avec une sensibilité dénuée de toute mièvrerie.
  11. MPD Psycho d'Otsuka Eiji Paranoïaques et adeptes de la théorie du complot s'abstenir, ce manga ultra-violent risque de vous conforter dans vos névroses (mais ce n'est pas parce que vous êtes paranoïaque qu'ils ne sont pas tous après vous). Kobayashi, détective souffrant du trouble de la personnalité multiple n'est que le point de départ d'une machination tentaculaire impliquant une banque des yeux et la réincarnation d'un leader sectaire. Miike Takashi himself (Ichi the KillerThe Bird People in China...), a adapté ce manga magistral pour la télévision.
  12. Au temps de Botchan de Taniguchi Jiro et Sekikawa Natsuo Une vaste fresque inspirée du roman Botchan de Natsume Soseki, (l'un des personnages du manga) mais aussi de l'oeuvre d'Akutagawa Ryonosuké, l'un des plus brillants novellistes japonais du XXe siècle dont le thème de prédilection était la difficulté de l'ouverture à l'Occident. Ce manga, au travers des figures de l'art et du journalisme, propose un voyage dans le milieu intellectuel de l’Ère Meiji (1868-1912). Une mise en image de la pensée, passionnante et passionnée.
  13. Rainbow d'Abe George et Kakizaki Masasumi Une série sur la période taboue japonaise: l'extrême misère des années d'après-guerre. 7 jeunes garçons envoyés en maison de correction tentent de survivre aux adultes, dans une violence perpétuelle. Le point de départ est en partie autobiographique, puis les histoires s'entrecroisent : une belle série sur la survie, l'amitié et une peinture sans concession des "années de la honte".
  14. Ki-Itchi !! de Hideki Arai La vie de Ki-Itchi, depuis ses 3 ans jusqu'à l'âge adulte. Gamin hyper violent, orphelin, ermite, clochard, inadapté : Ki-itchi propose son regard brutal de marginal sur une société montrée comme décadente, décevante et mesquine. Une oeuvre atypique et brillante.
  15. Happy Mania d'Anno Moyoko Les déboires sentimentaux de Shigeta, jeune femme passablement dérangée, mais aussi ses difficultés à garder un boulot et son épuisante quête de bonheur. Sans niaiserie, parfois crues, les tribulations de la reine de la Lose sont aussi incroyablement drôles. Comme quoi le malheur des unes...

Citons également JoJo's Bizarre AdventureNoritakaBeckJudge, Eagle, Gen d'Hiroshima, VitamineBerserkDr SlumpSlam DunkI'll etc.

Articles aussi débiles

Produits à adopter

  • Avignon

    Avignon

  • Jemenfous

    Jemenfous

  • Keskin

    Keskin

  • Luong Francis

    Luong Francis

  • Enzo Du

    Enzo Du

  • Jacques

    Jacques

  • Jossboss

    Jossboss

  • Onic

    Onic

  • Clem

    Clem

back to top