AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

Pourquoi l'amour et la cuisine font-ils si bon ménage ?

L’amour et la cuisine c’est une ancienne et longue histoire d’amour. Aimer et manger sont au centre de nos préoccupations. Avant de s’aimer sous la couette, on teste son entente dans l’assiette tout en découvrant les goûts de l’autre. On se nourrit d’amour, de caresses mais aussi de plaisirs salés et sucrés. Pour en savoir plus sur la complicité qui unit l’amour et la cuisine, nous sommes allés poser la question à Giulian Maiuri, chef du restaurant Mieux à Paris.

Une réponse à consommer sans modération.

Nourriture et sentiments

C’est l’histoire de deux petits êtres qui étaient faits pour se rencontrer. D’un côté, l’amour, romantique, idéaliste. Il rêvait d’aventure, de conquête mais ne désespérait pas de croiser un jour sa moitié et de s’unir à elle à jamais. De l’autre, la cuisine, audacieuse, créative. Elle désirait séduire les casseroles, les assiettes, ses papilles mais souhaitait avant tout partager son bonheur avec un partenaire de goût. Ils se marièrent et firent beaucoup de plats gourmands. Si l’amour et la cuisine parlent la même langue, c’est parce qu’ils révèlent notre rapport au corps et au désir. Est-ce qu’on mange comme on aime ? A la folie, passionnément, pas du tout. L’expression « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es ! » prend tout son sens. Il existe en effet un mimétisme entre l’amour et la nourriture qui remonte au temps de la Grèce antique lors des banquets réunissant la chair et la chère. La cuisine révèle-t-elle notre comportement amoureux ? Un plat mijoté cacherait-il une personnalité qui aime prendre son temps, a contrario, un carpaccio, dénoterait-il un trait d’impatience ? L’assiette est sans conteste le prolongement de notre tempérament mais aussi de notre manière d'interagir avec le monde.

Mais côté cuisine, comment l’amour assaisonne-t-il nos plats ?

Lien entre l’amour et la cuisine avec le chef Giulian Maiuri

Il se qualifie avec humilité de « technicien de la nature comestible », Giulian Maiuri est à 30 ans, le chef du restaurant Mieux à Paris. Un établissement imaginé par trois copains engagés dans une démarche responsable et locavore. Pour le jeune chef, l’amour et la cuisine cultivent avant tout le même but : « On cuisine d’abord pour soi, pour les autres et surtout pour faire plaisir. Et ce plaisir passe par la découverte d’un plat, d’une texture, d’une association. »

Si un plat peut déclencher des sentiments similaires à ceux de l’amour tels que le désir, le manque ou l’envie, il existe pourtant une nuance pour Giulian Maiuri : « La cuisine c’est quelque chose d’éphémère, on la consomme sur l’instant contrairement à l’amour qui se vit dans le temps. »

Marchant sur la pointe des pieds, l’amour rôde en cuisine. Il chuchote sa douce mélodie aux produits et provoque des coups de foudre dans l’assiette, comme le confirme le chef : « En cuisine, quand deux ingrédients ont la même couleur, on considère qu’ils sont faits l’un pour l’autre, et on a envie que ça matche entre eux. »

La cuisine serait-elle un argument de séduction dans une relation ? « Pour qu’une relation fonctionne, savoir cuisiner est un atout mais ça ne fait pas tout. L’amour tout comme la cuisine, ça se travaille », relativise le chef du restaurant Mieux.

Si l’approche de la cuisine est avant tout instinctive, existe-t-il une recette pour séduire ?

Une recette pour faire chavirer le cœur et les papilles 

D’origine italienne, le chef Giulian Maiuri met à l’honneur la pasta pour charmer les cœurs et les estomacs : « Des spaghetti accompagnés de tomates un peu confites, ça plaît toujours et une belle sauce tomate, c’est sexy. » Pour la recette, il vous faut : du jus de tomates, de l’huile d’olive, un oignon et une feuille de laurier. Laisser mijoter pendant 2 heures minimum pour obtenir une belle concentration d’arômes.

Si vous ne savez pas cuisiner, rassurez-vous, Giulian Maiuri a un secret pour mettre en émoi son ou sa partenaire : « Ce n’est pas forcément en cuisinant que l’on peut captiver mais plus dans le savoir et le partage d’un produit avec l’autre. »

Le chef avoue qu’il peut parler avec passion d’un simple jus de pommes fabriqué à la ferme car celui-ci fait écho à son histoire et à son enfance. Il suffit de trouver un bon produit qui nous enthousiasme, conseille le jeune chef : « Un bon chocolat sans sucres, dans un rendez-vous galant ça peut faire la différence et à partager, c’est magique. »

L’amour et la cuisine, c’est une belle histoire gourmande, épicée et relevée. La cuisine tout comme l’amour crée des souvenirs et invite au partage. Une madeleine de Proust  à savourer et qui nous rappelle qui nous sommes.

En attendant de pouvoir goûter la savoureuse cuisine de Giulian Maiuri Chez Mieux, n’hésitez pas à suivre l’actualité du chef sur son compte Instagram.

Eva Mané

back to top