AdopteUnMec.com

Paris est-elle toujours la capitale de l’amour ?

Indétrônable dans le cœur des amoureux, Paris est une ville romantique par excellence, où les âmes subjuguées tombent à la renverse. 

Ses ruelles, son charme contagieux, ses monuments offrent à ses visiteurs un tableau magique où il fait bon de se bécoter.

Mais revenons aux origines du mythe, comment Paris est-elle devenue la capitale de l’amour et l’est-elle toujours ?

Paris, au cœur du romantisme

Ville Lumière, Paris n’en reste pas moins la ville de l’amour et cet héritage, elle le doit à l’influence des romantiques.

En effet, le XIXème siècle marque l’apogée du courant romantique qui magnifie l’amour et ses conséquences.

Les plumes de Victor Hugo, Alphonse de Lamartine, Georges Sand, Alfred de Musset ou encore Charles Baudelaire donne vie avec lyrisme au sentiment amoureux.

Les cœurs s’ouvrent, le désir se livre aux yeux de tous, ordonnant aux mœurs de se libérer.

Les peintres aussi prennent part à ce mouvement avec en chef de file, Eugène Delacroix mais aussi Théodore Géricault et Paul Delaroche.

Paris est le théâtre de cette effervescence créatrice et de ces rencontres artistiques.

La ville se rend complice de ces nouveaux comportements amoureux où le plaisir supplante la raison.

C’est ainsi que le quartier de La Nouvelle-Athènes, situé dans le 9ème arrondissement, devient le témoin de la culture romantique.

Artistes et intellectuels en vogue s’y installent et font construire des immeubles à l’architecture « antiquisante », hommage à la Grèce Antique.

Les lorettes, jeunes femmes entretenues, à l’instar de la fictive Nana de Zola, habitent et habillent le quartier d’audace et de sensualité débordante.

Les maisons closes fleurissent et insufflent un vent libertin. La capitale se mue en objet de fantasme convoité même au-delà de ses frontières.

Pourtant vers la Méditerranée, une autre cité a les faveurs des amoureux.

Rome, la ville éternelle

Ce n’est pas Federico Fellini, réalisateur et scénariste italien, qui nous contredira, lui qui a déclaré sa flamme à la ville aux sept collines.

Rome talonne de près Paris pour décrocher le précieux sésame de capitale de l’amour.

Regardons de plus près les atouts de la capitale italienne.

Rome bénéficie d’un climat méditerranéen et peut se targuer d’avoir une gastronomie alléchante qui donne faim d’amour.

Empreinte de romantisme, Rome possède des monuments devant lesquels on peut se jurer un amour éternel à l’instar du Colisée, la Fontaine de Trevi ou le Ponte Milvio, le pont des amoureux.

Ville emblématique du cinéma romantique, « la bella città » a inspiré de nombreux réalisateurs.

C’est ainsi que dans le film « To Rome With Love », Woody Allen nous embarque au cœur de la ville et de sa folie douce.

Les sentiments et quiproquos, chers à Fellini, s’entremêlent au rythme de la dolce vita.

Mais si le réalisateur américain a un coup de cœur pour Rome, il a aussi le béguin pour Paris.

Dans son film, « Midnight in Paris », tourné avant ses aventures romaines, Woody Allen utilise les mêmes ingrédients : de la légèreté, de l’amour et un brin de charme.

D’ailleurs, au box-office la recette de « Midnight in Paris » dépasse de très loin celle de « To Rome with love ». Woody Allen doit-il son succès à Paris ?

Et si tout était une question de charme justement,  « ce je ne sais quoi » que les parisiens et parisiennes ont en plus et qui font de Paris, la ville de tous les possibles.

Paris, je t’aime

Paris est érotique, Paris est sensuelle ! Paris se divertit au Chat noir, célèbre cabaret de Montmartre où il est de bon de boire et de festoyer.

C’est au XIXème siècle que naît le cabaret, reflet de la mode et de l’extravagance de l’époque. Tout Paris se côtoie sans distinction, les riches notables, les artistes, les étudiants, les prostituées.

Paris devient un spectacle dont on ne veut perdre une miette.

Joyau convoité, Paris abrite des monuments à l’architecture féérique.

À elle, la Tour Eiffel, le mur des « je t'aime » à Montmartre, le Pont des Arts ! Autant de lieux qui font rêver et où il est bon de célébrer son amour.

Loin de n’être désirée que pour sa beauté, Paris l’est aussi pour sa gastronomie avec des terroirs exceptionnels enviés du monde entier.

Comment ne pas tomber amoureux attablés, un verre de vin à la main, en dégustant un délicieux tournedos rossini ?

Comment ne pas avoir les yeux qui brillent en partageant un croissant encore tout chaud ou en croquant dans un macaron au cœur fondant ?

Paris, la gourmande est aussi élégante.

Chic à toute heure, elle émoustille les créateurs, les grands magasins et les magazines de sa mode tendance, effrontée et émancipée.

Émerveillés, les parisiens débattent, se courtisent en terrasse. Paris collectionne les baisers volés, les baisers osés, les baisers déposés.

La séduction s’empare de l’art de vivre à la française et invite à l’abandon loin des principes moraux.

Une hardiesse qui confère à Paris cette certitude : celle qu’elle est et qu’elle restera la capitale de l’amour.

Si Paris est la capitale de l’amour, c’est parce qu’au-delà de son architecture et de son art de vivre, elle a su mettre sa pudeur au placard.

Une ville à l’insolence revendiquée où l’amour se conjugue avec liberté.

Eva Mané

back to top