AdopteUnMec.com

Nos 5 lectures de l’été

L’été bat son plein, le temps se ralentit et on se laisse porter par cette torpeur tant désirée. Avec l’été, vient aussi le temps du plus de temps : et n’est-ce pas l’occasion de se plonger dans de nouvelles lectures ? Les livres mis de côté au cours de l’année faute de temps, les livres qu’on veut lire depuis des années, les grandes fresques romanesques et les romans d’amour. Si vous hésitez sur les livres à choisir pour vous accompagner dans vos valises ou dans vos soirées d’été, voici notre sélection !

L’amant, Marguerite Duras 

 

Célèbre roman de Marguerite Duras, prix Goncourt de l’année 1986, L’amant est une œuvre en partie autobiographique qui se déroule dans en Indochine. Récit d’une histoire d’amour ambiguë et complexe, L’amant témoigne de l’écriture si chargée, si précise et si singulière de Duras. L’amant est autant un voyage d’écriture, un voyage dans le temps qu’un voyage géographique qui dépayse le lecteur et le laisse en proie à une douce hésitation érotique.

Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard

 

Publié en 2018 aux éditions de Minuit, ce premier roman plonge le lecteur dans l’histoire d’une folle et tumultueuse passion amoureuse entre deux femmes. La narration à la première personne du singulier introduit le lecteur dans la conscience et l’imaginaire de la narratrice. Au fil des pages, se dévoile la complexité du sentiment amoureux pris entre accord et désaccord avec l’être aimé. De Paris à Trieste, le récit de cette passion d’amour déroute son lecteur par toute saison.

L’art de la joie, Goliarda Sapienza

 

Sublime roman d’apprentissage situé dans l’Italie du Sud au début du siècle, L’art de la joie suit la vie passionnée et passionnante de son héroïne, Modesta. Ce chef d’œuvre de la littérature italienne est longtemps resté ignoré, c’est seulement dix ans après la mort de son auteure que cette fresque romanesque rencontre la notoriété qui lui était due, en partie grâce à une traduction française. Roman bouleversant, révolutionnaire, en prise avec le destin des femmes dans une société dominée par les hommes, L’art de la joie dresse un portrait de femme d’une modernité étonnante.

Teresa l’après-midi, Juan Marsé 

 

Dans ce roman de l’écrivain espagnol Juan Marsé, publié en 1966, l’action se déroule à Barcelone et raconte l’histoire d’amour impossible liant Teresa et Manolo. Histoire de désirs sur fond de différences sociales, le roman captive son lecteur par son ambiguïté et son mystère. Roman de chaleur et de soleil, de désirs et de destins, Teresa l’après-midi est porté par la nostalgie pleine de promesses qu’a parfois l’été.

 

L’amour au temps du choléra, Gabriel Garcia Marquez 

 

Avis aux éternels romantiques ! Ce roman du colombien Gabriel Garcia Marquez est l’histoire d’amour d’un homme pour une femme (mariée à un autre) sur cinquante ans. Dans une petite ville des Caraïbes, un jeune homme pauvre tombe fou amoureux d’une jeune fille et lui promet un amour éternel. Après quelques années d’amour partagé, la jeune femme épouse finalement un autre homme. Et tandis qu’elle vit sa vie loin de lui, Florentino, amoureux éperdu, nourrit le désir de la retrouver et continue de l’aimer. Construit à rebours, le roman est animé d’une certaine magie et d’une certaine folie.

 

À vos livres ! 

 

J.B. 

back to top