AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

Ne soyez pas si égoïstes

Je sais que personne ne se rapelle de cette publicité Chanel de 1990 pour le parfum masculin Egoïste étant donné que moi-même, j’étais à peine en âge de marcher, mais pourtant, elle est quand même restée célèbre par les cris “Egoïste !” de ces femmes sur leurs balcons lancés à un homme tapi dans l’ombre de sa chambre. Ici, les femmes s’insurgent sur l’égoïsme de cet homme. Pourquoi ? Je n’en sais rien, je n’y étais pas. Pour autant, je me fais une petite idée sur la notion d’égoïsme de certains d’entre nous, parfois, et dans bons nombres de situations. (On ne va pas toutes les faire, on en aurait pour la semaine et je dois rendre mon papier avant cette deadline.)

Ce que j’ai plutôt envie de faire, c’est de donner quelques exemples généraux d’égoïsme en amour, au lit (ou sur un bureau, vous êtes libres de faire vos affaires dans n’importe quel endroit qui mettent en émoi vos libidos) et quelques conseils que je juge, personnellement, de bonne augure afin d’être être plus partageur. A bas la pudeur et les mauvais payeurs ! Pour les radins, cet article est gratuit, ne commencez pas à compter, on parle de partage, alors, les relous, rognez sur vos marges. Vous êtes prêts ? Ca décharge !

Ne soyez pas si égoïstes, ne faites pas comme les politiciens et arrêtez de tirer la couverture sur vous. C’est clairement pas pratique quand vous avez envie de coucher avec quelqu’un. Ne soyez pas si égoïstes, faites des préliminaires. Vous êtes bien assez capables sous la menace de partager vos frites, partagez-la vôtre. N’oubliez pas les moules en général, les deux ensemble, ça passe crème. (La Normandie, tu connais). Ne soyez pas si égoïstes, attendez votre partenaire, ou tout du moins, aller le chercher si vous avez déjà atteint la ligne d’arrivée. Faire un tour de stade supplémentaire, ça fait toujours plaisir aux spectateurs. Avec un peu de chance, l’autre vous fera une petite ola après que le taureau soit rentré dans la reine jusqu’à l’assaut final : la petite mort, ce Saint Graal.

Ne soyez pas si égoïstes, ne vous endormez pas tout de suite. D’accord, c’est chimique, mais attendez au moins d’être sorti de l’orifice. Ne soyez pas si égoïstes, embrassez-vous en partant. Vous venez d’échanger tous les fluides possibles de tous les recoins tangibles de votre anatomie, aussi un bouche à bouche est parfait pour terminer. Bouchez-vous le nez si vraiment, vous avez détesté. Ne soyez pas si égoïstes, sinon, autant rester avec votre main droite (pardon pour les gauchers mais, j’ai moins l’habitude) et vos seuls jouets.

Faire l’amour est un jeu (quand tout le monde est d’accord, hein), une fête, une célébration, des corps, des sentiments, du parfum, du sourire, des yeux, des cheveux, des sens de celui ou celle ou ceux et celles (oui plus y a de monde, plus ça devient long à écrire) qui se tient ou se tiennent en face de vous. N’avez-vous pas envie d’être connecté au plus près ? De saisir la chair comme un âme affamée ? D’être repu par le désir de ce que vous ne pouvez vous apporter seul ? Alors plongez, ne soyez pas timides, ne soyez pas butés, dépasser le seuil et la porte d’entrée.

Faites-l’amour et que seuls les soupirs vous séparent. Amen.

Par @Plaquemoisurtonmur | Nikkie 

back to top