AdopteUnMec.com

Les joies de fin d'été : amour, espoir et rosé

Après avoir attendu des mois le retour des beaux jours et de la liberté, voici déjà que le très particulier été 2020 touche à sa fin. On s’en souviendra, pour le pire un peu, pour le meilleur, beaucoup ! Les terrasses battent leur plein, nous invitant à rester des heures autour d’une limonade citron ou d'un Spritz, “le dernier pour la route”...

Vous le sentez ce petit vent d’allégresse ? Celui qui fait encore tourner les jupes et balaie les angoisses, celui de l’été, qui pousse aux rencontres et aux histoires aussi fraîches que des petits glaçons qui apaisent une canicule. Qu’elles durent juste le temps du soleil ou qu’elles se prolongent après nos congés, on aurait tort de s’en priver.

Ô été, ô légèreté

Après des semaines à vivre coupé de tout, on a repris le cours de la vie. On a envie de revoir nos amis ou d’en rencontrer de nouveaux, de se projeter et surtout de profiter des derniers jours d’été ! Les propositions de sorties se multiplient. Et cette année, à défaut de pouvoir squatter les lieux publics en spontanéité, on fait preuve d’inventivité et on redouble d’imagination. Barbecues dans le jardin, virées dans la campagne, pique-nique au parc, promenades en forêt, on se reconnecte avec la Nature, car on a appris à prendre le temps. En changeant nos habitudes, on prendra peut-être de petits chemins de traverse, propices aux surprises...

Les ultimes summer kiffs à ne pas laisser passer 

Les semaines de confinement nous ont bien montré tout ce qui nous a manqué. Il est temps de savourer avec encore plus d’intensité les petits plaisirs simples.

 > Accepter un date parce qu’on a un bon feeling, afficher notre teint bronzé, se parfumer d’une brume légère sans en faire trop et enfiler cette chemise en lin achetée en soldes

> Boire un thé glacé, manger des fraises, rire avec ce garçon ou cette fille que l’on connaît depuis seulement deux heures

> Se plonger dans ce livre acheté en plein confinement et qu'on n’a pas encore ouvert

> Profiter des soirées baignées par le soleil jusqu’à 22h…

> Se laisser surprendre par l'inattendu (une invitation de dernière minute, un rencard improvisé, un squattage de piscine proposé par la-cousine-de-l’ami-de-votre-collègue, une discussion le long du canal avec le groupe d’inconnus à côté, un cinéma en plein air à 22h même si on a une réu’ à 8h45 le lendemain….)

> Partir en week-end ou en vacances sur un coup de tête, parce que c’est le moment, et parce qu’on n’a pas le temps d'attendre l'année prochaine

Ne pas penser à la rentrée

Oui, septembre arrive toujours (trop) vite, amenant son lot de responsabilités et de lettres à trier (coucou les impôts). Mais il sera bien temps d’y penser quand on ressortira le ciré. En attendant et plus que jamais, on savoure les plaisirs simples du présent. En France, en télétravail, à la mer, dans le canapé, au bureau… où que vous soyez, faites sonner summer et bonne humeur !

PS : à mon love d’été, qui me laisse chanter Céline Dion trop fort dans la voiture la fenêtre ouverte, quand on part en road trip à la découverte des lacs cachés.  

Anne Guitteny

back to top