AdopteUnMec.com

Le porno de papa et ses titres à l'ancienne

Ha ! L'époque du gonzo, de Canal en crypté, du grand Dorcel et des plombiers moustachus... Loin des "tubes" et des pignoles en 5 minutes, à cette époque on était inspirés ! Obligés, pour un moment de plaisir intime, de payer la buraliste, le rouge aux joues, en pièces d'un franc, d'attendre sagement une demi-heure, le téléphone coupé, pour un jpeg pixellisé. On a du mal à s'imaginer une telle routine. Loin des tags cheap et des abonnements premium, l'imagination était de mise, et niveau créativité, on faisait fort !

Sans tabou, sans pudeur, mais avec humour, les réal de l'époque nous ont sorti des pépites à travers les époques, et pour un moment de nostalgie porno marrante, nous avons sélectionné pour vous leurs meilleures œuvres d'époque - niveau titres, en tout cas.

Classés en trois catégories, ces 12 titres de pornos d'antan vous donneront sans aucun doute frissons, fous rires et hauts-le-cœur, mais comme chacun le sait, la nostalgie n'a pas de prix.

Les jeux de mots travaillés

20000 vieux sous mémère

Réalisé par Jules Terne (si, si), on imagine sans trop de mal de quoi il en retourne, sans mauvais jeu de mots. Il faut croire que l'inspiration survit aux siècles, tout comme mémère aux 20000 vieux.

La prise de la pastille

Sans-culottes, donjons et perruques glauques, forcément, la Révolution Française avait tout pour plaire aux artisans du gonzo. Et quand on parle du 14 juillet, ne pense-t-on pas au feu "d'artifesses" ?

Vaseline pour les zobs secs ou pompe funèbre

Bien peu d'infos sont disponibles sur ce chef d'œuvre du calem...bour, mais on ne doute pas une seconde qu'à toute chose, malheur est bon, à la vie et à la mort.

Blacks et d’équerre

Jardiniers en sueur et soccer moms en maillot de bain, on imagine sans trop de mal comment une marque de tondeuses peut provoquer l'excitation. Enfin c'est peut-être que nous, hein.

Les parodies assumées

Le fabuleux vagin d’Amélie Bourrin

Le romantisme de Montmartre, l'excitation des photomatons, les 170 millions au Box Office, la recette était là pour qui voulait la prendre, et avec un titre aussi... bien pensé, on applaudit.

Les aventuriers du derche poilu

De la chaleur, un fouet, un professeur sexy qui descend dans des grottes, ouais, on comprend où le réal a trouvé son inspiration. Les nazis ont du être difficile à caler dans tout ça, ceci dit.

Total rectal

A-t-on seulement besoin de commenter un titre comme celui-là ? Comme dirait notre ami J-C, "Ma main à couper qu'ça va encore tourner autour du trou d'balle, c't'histoire !"

Vicères au poing

Déjà que le film original lui aurait mis un coup, on ne doute pas qu'Hervé Bazin se soit retourné dans sa tombe à la sortie de cette version. On applaudit quand même la créativité. A une main.

Le droit au but, sans détour

Retire ta langue que j’pète

A une époque où l'anulingus se veut intime et romantique, un bon coup de langue pied au cul s'impose : porno et romantisme ne vont pas toujours de pair !

Viens là Monique que j’te tasse les muqueuses

A vrai dire, on ne connaît pas Monique, mais si vous la croisez, n'hésitez pas à lui dire que généralement, les muqueuses sont bien là où elles sont ! La pauvre.

Coupe-toi les ongles et passe-moi le beurre

Enfant, vous avez peut-être déjà entendu Maman vous sortir ce genre de phrase, avant de passer à table. Comme quoi parfois, le contexte peut tout changer. Sorry !

Écarte tes cuisses, je trouve plus ma montre !

Mon pauvre Monsieur, c'est pas donné, une montre ! Espérons au moins qu'elle était waterproof, et pour la prochaine fois, pensez gousset !

Odilon Duval-Robert

back to top