AdopteUnMec.com

Le courrier du cœur, deuxième édition

Voici enfin la deuxième édition de notre Courrier du cœur !
Le 17 juillet dernier, Morgane Ortin, fondatrice d'Amours solitaires, vous a demandé de lui confier des questions sur votre vie amoureuse.
Après avoir choisi 3 questions parmi bien d'autres, elle y répond dans cet article.
Vous aussi, interrogez l'oracle de l'amour une fois par mois, prochain rdv le 14 août en story sur notre compte Instagram AdopteUnMec.

À quel moment peut-on dire je t’aime ?

Cette question m’a fait sourire car elle est revenue plusieurs fois et je la trouve extrêmement touchante. Lorsqu’on tombe amoureux, on aimerait parfois qu’il y ait des règles pour nous guider, nous aider à réguler correctement nos émotions et leur expression, à ne griller aucune étape. Pourtant, pardonnez-moi, mais il n’y a aucune règle à respecter, et même si cette liberté peut être effrayante, je vous conseille plutôt de vous en enivrer. Dire je t’aime pour la première fois peut être effrayant, car ce passage à l’acte représente un cap dans la relation. Alors je vous dirais qu’il y a tant de moments durant lesquels vous pourrez dire je t’aime : que ce soit trois mois ou trois jours après votre rencontre, dans un lit au lever du soleil comme au milieu d’une foule à un concert survolté, dans l’appartement dans lequel vous venez d’emménager comme sur ce trottoir en bas de son appartement pendant que vous tapoterez par SMS ces mots que vous ne pouvez plus garder. Pour moi, la meilleure manière de dire je t’aime est celle qui sera la moins préparée, et la plus spontanée. Arrivera un moment où ces trois mots vous échapperont sans que vous ne puissiez plus les retenir, et cette magie-là dépasse, je crois, toutes les autres préparations et mises en scène. Ne vous mettez aucune pression concernant le temps : il n’y a pas une date à dépasser absolument pour être légitimes à dire je t’aime. L’amour prend parfois quelques secondes à exister !

Peut-on conserver la flamme des débuts ?

Il s’agit d’une question qui est très intéressante et que l’on m’a souvent posée sur Amours solitaires. Je pense qu’aujourd’hui il y a quelque chose à déconstruire sur la vision de l’amour et du couple sur le long terme. On fantasme beaucoup le début d’une histoire d’amour car c’est souvent à ce moment que les émotions sont les plus intenses : on découvre l’autre, on se découvre dans les yeux de l’autre, l’amour nous émoustille et c’est un tout nouveau monde qui s’ouvre à nous. Lorsque l’amour s’installe, et même s’il n’y a aucun problème notable dans notre couple, on a parfois du mal à retrouver l’intensité des émotions du début, et cela peut être frustrant, voire inquiétant. Je pense qu’il est important de changer notre vision des choses à ce propos et d’envisager l’amour qui s’installe et qui dure non pas comme une flamme mourante, mais plutôt comme une autre flamme que celle du début qui peut être tout aussi belle si on la cultive. Cette nouvelle flamme n’est plus de l’ordre de la séduction et de la naissance de l’amour, mais elle a plein d’autres avantages qu’il est important de considérer : la connaissance approfondie de l’autre, la bienveillance, la construction.

Le jeu du chat et de la souris, comment en sortir ?

Cette question revient à nous interroger sur la véracité du dicton « fuis-moi, je te suis, suis-moi, je te fuis. ». Un dicton que nous avons tous déjà dû dire à titre de conseil à un moment ou un autre. Le problème de ce dicton, c’est qu’il prône le fait de masquer ce que l’on ressent, d’adopter une attitude d’indifférence alors qu’il se passe intérieurement et émotionnellement tout l’inverse. J’ai trop de fois entendu mes amis dire : « je vais attendre 4h avant de lui répondre, autrement il/elle va trop se faire des films. » Et surtout, il met sur un piédestal l’indifférence en la rendant désirable. Il transforme la sensibilité, les émotions et les sentiments en signes de faiblesse. Comme si nous étions obligés, pour séduire quelqu’un, de l’ignorer. Alors que dans le fond, on attend tous la même chose : tomber amoureux et que quelqu’un tombe amoureux de nous. Il est temps de tuer ce dicton et de remettre sur le devant de la scène le droit à la sensibilité et au désir. Alors je vous dirais que le meilleur moyen pour sortir du jeu du chat et de la souris, c’est d’oser briser la glace pour vous dévoiler. Je vous assure qu’il n’y a rien de plus sexy que la spontanéité et l’affirmation.

Morgane Ortin

back to top