AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

- Je t'aime. - Sois plus précis.

Je crois qu'aucune phrase n'est plus intime qu'un "Je t'aime". Non seulement parce qu'elle relève bien souvent de la confidence, mais plutôt parce qu'elle est faite de milliers de nuances.Chaque être humain et chaque situation qu'il traverse change le "Je t'aime" et son sens.

"Je t'aime", c'est le “Bonjour” de certains quand dans le lit on s'étire. Pour d'autres, c'est un mensonge à l'autre ou à soi pour croire en sa relation et l'embellir. “Je t’aime” c'est parfois l'espoir de se l'entendre dire.

"Je t'aime" peut devenir synonyme d'un adieu, les dernières paroles d'amants autrefois heureux. C'est l'expression d'un "Je me sens seul.e" quand on est emplit de craintes. C'est aussi "Je te veux", la passion, la fusion et l’étreinte.

"Je t'aime" peut vouloir dire "Merci" : Merci d'être là, merci d'être toi, merci pour tout, merci pour nous.

"Je t'aime" hurle en silence "J'aurais aimé que tu sois là"; ou encore "Par pitié rends le moi." C'est un "Tu me manques" qui rougit, un "tu comptes" qui pâlit, un secret que tout le monde connaît ou une question qui se languit.

"Je t'aime" est égoïste ou désintéressé. Il est l’espoir ou le condamné. Il est rencontre et au revoir, instantané ou en retard. Il est amour, sœur ou ami. Amant, enfant, animaux ou famille. Il se donne, se vole, s'arrache et se reprend, il est murmuré par le cœur, chuchoté dans les yeux, mensonge de l'égo ou dilemme du cerveau. Il est vrai ou il est faux.

Il est danger d'être manipulé ou vérité qu'on veut crier. "Je t'aime", c'est aussi laisser l'autre s'en aller. Il demande pardon, réconciliation ou fin tragique d'une relation. Il est rare et compliqué pour certains, pour d'autres il est facile et quotidien.

"Je t'aime" a autant de significations que nous sommes d'êtres humains.

"Je t'aime" c'est aussi à soi-même qu'on voudrait le dire. Dans un miroir pour mieux y croire, quand dans l'esprit il fait trop noir, quand on a le coeur qui est en fête ou quand celui ci est en miettes.

C'est le bourreau, le bonheur, la douleur, le sourire ou les larmes. C'est la caresse, la gifle, le baiser ou le drame. C'est un vœu qu'on souhaite voir s'exaucer. Quelques mots qu'on souffle pour abattre un silence, ceux qu'on tait pour poser une distance, ceux qui s'évanouissent comme la fin d'une danse.

"Je t'aime", c'est la phrase trop forte ou trop faible. L'abrégé, une copine de lycée, un amour qui s'en va, une mère et le creux de ses bras. C'est notre petit compagnon, l'expression d'une crainte, un mensonge, une illusion. C'est le sentiment profond qu'on ressent depuis longtemps. Un visage ou un mirage. C'est panser, penser ou blessure. C'est amour, promesse ou armure.

Il y a des milliers de "Je t'aime"

Je ne comprends pas ce qui explique,

que nous n'ayons pas de lexique.

À défaut, j'ai écrit ce poème.

Par @lalanguependue

je m'inscris
back to top