AdopteUnMec.com

Comment reconnaître rapidement un(e) casse-couilles

Casse-couilles : épithète du nom. Définit une personne (ou un groupe de personnes) qui a décidé que ça n’irait pas, quelque soit la solution proposée.

Synonyme : « j’ai toujours voulu être maître d’école », « je sais que je veux trois enfants depuis que j’ai 11 ans », « votez pour moi », « non, c’est juste que j’aime pas les huîtres ».

Il y a les casse-couilles qui ne s’en cachent pas, ils sont heureux de vous prouver que leur vie est bien plus organisée que la vôtre et qu’ils payent leur redevance télé sans même songer à gruger l’état. Pour couronner le tout et nous briser les noisettes, ils avancent des arguments qu’ils ont entendus à la télévision et sont sûrs d’eux à tel point qu’à part la boucler, le choix des alternatives qui s’offrent à vous est assez restreint.

ET PIS y’a l’autre école, celle des casse-couilles qui avancent comme des serpents autour de vos jambes tout au long de l’année que nous offre notre bon Seigneur Jésus. C’est eux qu’on va dépiauter aujourd’hui.

 1. Les casse-couilles en couple

Le couple casse-couilles a la particularité d’être sécable : pris séparément, les deux protagonistes sont ultra sympatoches et agréables à fréquenter. Mais à la seconde où les deux demi-poulets ne forment plus qu’un, qu’ils se font le smack (celui quand on lève juste le front et qu’on tend la bouche pour attendre le bisou), à partir de là, c’est le bordel.

Syndrome de « vieille petite fille » pour elle qui semble être atteinte d’un dédoublement de personnalité : elle se transforme en enfant de six ans, prend son verre à deux mains et réclame une paille parce qu’elle s’imagine que c’est ça « être trop mignonne » auprès de son gars.

Quant à lui, il demande toutes les cinq minutes « tu filmes si un jour tu couches avec une fille ? », alors que previously, soit dix minutes avant l’arrivée de sa meuf (qui a décidé que le marron pouvait être une couleur de manteau apparemment), il te parlait d’une théorie sur la relativité en vulgarisant tellement le concept que ça te donnait l’impression d’être Marie Curie, easy.

 Les casse-couilles en couple sont insauvables jusqu’à ce qu’ils se séparent :

- et qu’elle veuille rattraper le temps perdu en se tapant des types que même avec une nouille Udon pas cuite tu ne les toucherais pas. Pour ce faire, elle te traînera dans des after-works de merde parce que pour elle rattraper le temps c’est se taper plein de sosies de son mec. Au moins elle ne portera plus son manteau marron puisqu’elle aura décidé que les manteaux « ça faisait pas assez chagasse ».

- et qu’il retrouve en 24 minutes une autre minch qui apportera une bouteille de chablis quand elle est invitée et qui le contredira quand elle ne sera pas d’accord.

 Pour avouer à l’ancien couple qu’ils étaient vraiment insupportables, attendez cinq ans. On sait jamais, des fois qu’ils remettent le couvert en tant « qu’exs qui ont gardé de bonnes « « « « « « relations » » » » » .

2. Les copains casse-couilles possessifs

Attention ! Plus discret qu’un phasme, le copain casse-couilles possessif peut rester undercover pendant très longtemps. Quand vous le voyez tout seul, il est chelou (qui ne l’est pas ?) mais vous rigolez bien. Vous faites tout ce qu’on fait avec un pote :

- vous commandez des pizzas au nom de Mike Tyson « oui c’est ça 3ème étage gauche, non y’a pas de code » et vous pouffez,

- vous essayez des chapeaux dans les magasins

- vous faites des chorégraphies en soirée et lalalaaaa …

C’est vraiment un super TYPE QUAND SOUDAIN, vous lui présentez d’autres potes.

A partir de là, on passe d’un humain normal à une bête malade et vile, malpolie, qui va jusqu’à lancer des boulettes de pain dans le dos de vos amis au restaurant pour signifier qu’il les considère comme stupides et inutiles. Il écrase même son mégot dans un livre à une crémaillère, mais vous lui laissez encore une chance. C’est quand il photographie le statut d’un de vos amis avec la légende « je ne comprends pas pourquoi tu es amie avec ce gros tas de merde » que vous comprenez qu’éventuellement, ce n’est pas une bonne personne. Le casse-couilles possessif est lui aussi insauvable. Il a besoin de fusion. Vous avez refroidi.

 3. La nouvelle copine de votre pote, qui va s’avérer être une casse-couilles

Nous abordons le sujet le plus délicat. « T’as vu elle est chouette, hein ?» est une question qui va soulever en vous un million de mètres cubes de vase car NON, ELLE n’est PAS CHOUETTE.

Elle s’insinue, la brave, elle fait mine de s’intéresser à vous, mais quand elle vous a posé trois fois en une heure la question « ettoitufaisquoi ? » vous avez senti qu’éventuellement cette pute s’en battait la race, qu’elle voulait juste rentrer se ventouser à son nouveau mec et petit à petit, voilà ce qui va se passer :

En octobre, à 23h : On rentre ? (chuchoté genre sexy)

En décembre, à 22h : Moi je suis fatiguée mais reste si tu veux. (ben tiens)

En janvier, à 21h : Non, mais vas-y je t’attends chez toi.

En mars, à 20h : Ah non, ON vient pas ON est fatigués.

14 octobre 2016 : nouveau texto – Coucou, Caro et moi on se marie ! Vous êtes invités AU VIN D’HONNEUR à 16h.

Vous avez alors deux solutions : soit ignorer cette fille et laisser voguer votre ami vers la dérive d’un couple fusionnel, il se fera appeler Lapinou dans trois mois et prononcera la phrase « je vais prendre un Perrier, j’essaie de limiter un peu l’alcool. Tu sais comme Caro boit pas j’ai plus trop l’occasion », ou alors intégrer cette petite fouine à votre agenda et essayer de la dérider, pour le bien de votre amitié avec Jean-Charles. Allez courage.

4. Le (la) casse-couilles qui sommeille en vous

Quand vous êtes en société, tout se déroule normalement et on vous réclame « allez viens il est pas tard, motive-toi y’a tout le monde qui demande où t’es ». Ce texto devrait vous mettre la puce à l’oreille. Pourquoi êtes-vous chez vous alors que votre place est sur la grande piste de la vie ? Vous faites la gueule ?

Si vous voulez, vous pouvez ne pas vous transformer en casse-couilles. Il vous suffira simplement de ne pas vous faire prier quand des gens ont envie de vous voir (quelle chance rendez-vous compte, quand certains sont si seuls et qu’ils regardent NCIS parce que personne ne leur envoie de texto). Et si vous êtes fatigué, alors rentrez chez vous mais au moins vous aurez laissé sa chance au produit.

Allez ne me remerciez pas, moi aussi je suis une casse-couilles, parfois.

Notre partenaire | Marsatac

back to top