AdopteUnMec.com

BouilLABaisse #01

Comme au LAB on est hyper sympa, on a décidé de te décrypter l’actu du week-end. Non pas qu’on te sous-estime, surement pas Einstein, on te donne juste de quoi faire ton intéressant à la machine à café.

De la grosse info indigeste, qui n’est toujours pas passée le lundi matin à celle totalement inutile dont tout le monde se fout mais dont tout le monde parle : c’est parti pour la BouilLABaisse de news. Et comme dans cette fameuse soupe du sud, tu y trouveras de l’ultra frais et de l’info un peu plus rance mais toujours croustillante. Clairement, cette petite revue hebdomadaire va faire chuter les audiences de BFMTV alors cale-toi bien dans ton canap’, sur le vieux siège râpé de ton bus ou dans les bras de ta mère et en avant Guingamp.

1. Allez, on commence par du lourd. Qui a remporté les législatives ce week end ? 

Toi qui a passé ton dimanche soir devant TF1, je te vois venir, prêt à dégainer les pourcentages exacts des gros partis. Tout fier de me lancer que c’est La République en Marche (LRM), parti de notre Prez, qui a tout raflé avec 32% des voix. Suivi des Républicains (LR) avec 21,1% puis du Front National (FN) et ses 13,9%. La France Insoumise (LFI) et le Parti Socialiste (PS) suivent aimablement, en bons losers.

Mais c’est là que je t’arrête joli cœur, perdu ! La grande gagnante des élections du dimanche où ton niveau de gueule de bois détermine ta participation est… l’Abstention. Parti… de ceux qui n’y sont pas allés… (Promis, la qualité des vannes s’accroit dans la semaine). L’Abstention donc qui inclue les pas-contents/déçus/cuités de la veille qui trouvent que le bureau de vote est trop loin.

Le poisson pourri la BouilLABaisse : Henri Guaino qui lui aussi a eu la gueule de bois… à "en vomir".

"Je suis allé au bout du bout"... par BFMTV

2. On enchaine avec une actu pas volée : Rolland Garros 

Parce qu’on ne va pas se mentir, ce week-end quand on demandait qui avait gagné, c’était plus des finales de RG que l’on parlait que des législatives. Nadal a donc décimé le tableau pour la « decima ». Comprendre sa dixième victoire face à Wawrinka, bon perdant au vu de ses cœurs dans les yeux en parlant de son adversaire. On note qu’il a gagné un plateau. Pas dégueu pour se faire un domac bien mérité devant la TV le soir même.

Comme je ne l’ai pas vu mais que je suis pour la parité : la finale dames a vu sacrer la lettone Ostapenko et laisse Simona Halep retourner à… son savon.

3. Et la poiscaille toute fraiche tout droit importée des US : l’E3

Les grands enfants ont eu le droit de veiller tard pour suivre les conférences des géants du jeu vidéo. Microsoft, premier au tableau, a déballé sa nouvelle console : toute nouvelle, toute belle, la Xbox One X ressemble à… la Xbox One. Oui mais en mieux, plus puissante et plus sexy, un peu comme toi (ou ce que tu pourrais être) après 6 mois de crossfit. Pour résumer la Xbox One X = une console aux muscles saillants. En revanche c’est chez Sony qu’on transpire. Mais si la PS4 Pro, version gonflette de la PS4, est déjà sortie il y a quelques mois, ses nouveaux jeux consacrés annoncent bien de la sueur. Florilège : Uncharted : The Lost Legacy, Spider-Man, , Gran Turismo Sport… A noter la licorne de l’E3, le culte Beyond Good & Evil 2, qui revient sur le devant de la scène chez Ubisoft, qui volerait presque la vedette au Assassin’s Creed Origins. Rien que ça.

L’ingrédient secret : Le trailer tout chaud de Dragon Ball Fighter Z, c’est pour nous c’est cadeau :

Les amis, c’est là-dessus qu’on se quitte. Je sais, je n’ai pas mentionné la finale de The Voice, où aucun handicapé n’a gagné. Tout comme le Festival We Love Green, qui avait l’air sympa. Peut-être que pour les années suivantes faudra penser à le rebaptiser « We Love Red » d’ailleurs, au vu de tous les coups de soleil que les festivaliers ont dû se prendre. Allez, fin de la revue, fin de l’humour de merde.

Bisous tout doux. 

Candice Joncour

back to top