AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

Amour : qu’en pensent les poètes ? (Partie 2)

La poésie ne cessera de nous précipiter dans une envolée de tendresse grâce à ses jolis mots. L’amour est le plus parfait des chemins inconnus que le poète accompagne à même la plume. Une adresse où l’on se découvre des passions secrètes et intimes.

Sans attendre, je vous emmène à la découverte de ces fabuleux poètes.

L’amour pour Graal chez Paul Eluard : « Je suis devant toi pour te donner toutes les étoiles du ciel en un baiser sur les yeux ». Et l’amour est aussi un merveilleux dessert : « Le bonheur est un seul bouquet : confus léger fondant sucré ». Et une universalité fantasque : « Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues » et un comble manifeste : « J'admirais descendant vers toi — l'espace occupé par le temps ».

Jacques Prévert la parenthèse d’un amour avec un grand A, l’évidence absolue : « Crois-moi, mon ange, jamais le cœur ne change. L'amour d'un jour ce n'est pas de l'amour ». C’est aussi une mise en lumière parfaite : « L'amour est clair comme le jour, l'amour est simple comme le bonjour, l’amour est nu comme la main, c’est ton amour et le mien ». Et ce dernier conclut par une certitude : « Il n'y a pas cinq ou six merveilles dans le monde, mais une seule : l'amour ».

Alfred de Musset ou la lucidité absolue ferveur de ses écrits : « La moitié d'un violent amour, c'est presque une amitié ». Un cheminement radieux : « Son cœur sur votre cœur ! le chemin est si doux du plaisir au bonheur ! ». C’est aussi un sentiment si transparent que « Le soupçon détruit l'amour ».

C’est aussi une entité manifeste et complète : « Aimer est quelque chose, et le reste n'est rien ». Et également un appel à oser : « Fais de ton amour un jour au lieu d'un songe ».

Et une grande déception : « Est-ce donc une monnaie que votre amour, pour qu'il puisse passer ainsi de mains en mains ? » qui aboutit à une tristesse infaillible qu’on aimerait relativiser : « L'amour, vous le savez, cause une peine extrême, c'est un mal sans pitié que vous plaignez vous-même ».

Louis Aragon gratifie l’amour en élixir : « Il n'y a qu'une chose au monde qui compte, c'est l'amour ». Et dans son réalisme : « Il n'y a pas d'amour heureux, mais c'est notre amour à tous les deux » qui nous entraîne vers un destin infaillible : « Je ne connais rien de rien à l'avenir, mais j'aime pour aimer et je mourrai d'amour ». Et l’on ne décide en rien : « On n'est pas libre d'aimer ce qu'on aime » et ce baume se partage : « Je t'aime, et que ce mot fait mal quand il est dit sans toi ».

André Breton, l’illustre surréaliste : « L'amour, c'est quand on rencontre quelqu'un qui vous donne de vos nouvelles ». L’amour c’est aussi mettre son cœur à l’ouvrage : « La poésie se fait dans un lit comme l'amour, ses draps défaits sont l'aurore des choses ». Et tu observeras que si tu tends l’oreille : « Les mots font l'amour ».

Et à l’unissons, nous ne ferons qu’un : « Deux mains qui se cherchent, c'est assez pour le toit de demain ». Bien que l’amour ne soit constamment éternel : « Toujours et longtemps, les deux grands mots ennemis qui s'affrontent dès qu'il est question de l'amour ».

Et en guise de mot de la fin, on peut citer une phrase de notre tendre Victor Hugo :

« L'amour, c'est la salutation des anges aux astres ». Un appel du divin parmi ses nuages célestes !

Par @phrasesamore

back to top