AdopteUnMec.com

AdopteUnMec.com

Âmes sœurs, et si l’on s’était trompé ?

Âmes sœurs, flammes jumelles, famille d’âmes… avec l’avènement et la démocratisation de la spiritualité ces dernières années, bon nombre de nouvelles définitions et conceptions des relations humaines ont vu le jour.

Dans cet article, je vous propose de revenir un peu plus en détail sur un concept que l’on connaît plutôt bien, celui des âmes sœurs.

Quand j’y pense, je crois que cette notion d’âmes sœurs a plus ou moins toujours fait partie de notre société, mais que malheureusement, celle-ci n’a jamais, ou rarement été employée à bon escient.

En farfouillant sur le net, voici ce que j’ai trouvé :

« L’âme sœur est un concept qui évoque une compatibilité amoureuse qui serait parfaite entre deux individus. L’expression, passée dans le langage courant, a des définitions variables qui ramènent toutes à l’idée selon laquelle ces individus ont pour destin de constituer un couple. »

Outre la compatibilité amoureuse « parfaite » qui n’est là encore une fois que pour nous rajouter un peu plus de pression inutile ; cette définition nous dit que grosso modo, sans le couple et le mariage of course, tu passes à côté de ta vie.

Tristesse. 

Comme je l’expliquais dans un précédent article, le bonheur tout seul pour un amour a deux, la vision du couple qui nous a été vendue et rabâchée au cours des dernières décennies était celle où deux personnes incomplètes se rencontrent pour venir se compléter.

Rencontrer son âme sœur était alors le fait de trouver sa moitié, celle qui nous manquait depuis notre premier jour sur cette terre, et sans laquelle, aucun d’entre nous ne pourrait jamais se considérer comme un être à part entière.

Dans cette même conception de la chose, chacun de nous n’a également qu’une seule et unique âme sœur dans le monde. Autant vous dire qu’on n’a plutôt pas intérêt à la rater.

Tristesse Bis.

Aujourd’hui et pour le bonheur de tous, cette vision on ne peut plus étroite du couple s’est ouverte a un autre horizon.

Si l’on parle encore d’âmes sœurs, on en parle surtout de façon plus légère et en y incluant certains points essentiels :

- Les âmes sœurs peuvent concerner les relations sentimentales et amoureuses certes, mais également amicales ou professionnelles, et même toute autre sorte de relation concernant deux individus.

- Une âme sœur est quelqu’un qui nous accompagne sur une période plus ou moins longue de notre vie, dans un but bien précis (une épreuve à traverser, une leçon à comprendre, quelque chose à expérimenter), mais les deux personnes restent libres de mettre fin à cette relation quand ils en ressentent le besoin.

- Cette relation n’est donc pas forcément vouée à durer toute la vie. Ces rencontres, souvent très intense émotionnellement, peuvent ne durer que quelques jours voir quelques heures. Cela n’a pas d’importance.

- Partant de cela, nous n’avons pas une seule et unique âme sœur au cours de notre vie, mais bien plusieurs. Celles-ci peuvent d’ailleurs advenir successivement ou simultanément.

En gros, si l’on choisit d’aborder ce concept d’une façon plus spirituelle, il faut simplement comprendre que la notion d’âme sœur vient du fait qu’au cours de notre vie, nous rencontrons des personnes avec qui nous ressentons un lien très fort, sans pour autant être capables de l’expliquer.

Quelle que soit leur durée, ces rencontres nous marquent et laissent une trace sur leur passage. Une leçon de vie, un apprentissage, une aide, un soutien, une révélation… Toutes ces choses positives qui peuvent également être vécues à première vue dans la souffrance, par exemple suite à une rupture, un traumatisme ou un deuil.

Parce que nous restons humains et enclins à nos émotions, il peut être parfois difficile de considérer la chose avec suffisamment de recul. Le temps est nécessaire, tout comme la prise de recul, pour tirer profit d’une telle relation. Mais celles-ci ont pour point commun de nous faire grandir et de nous permettre d’évoluer personnellement de la meilleure des façons.

Une fois dit tout cela, je crois qu’il serait bon de rajouter une chose : qu’importe le nom qu’on lui donne, l’important est de considérer chaque relation comme unique, sans forcément chercher à lui coller telle ou telle étiquette. Et que surtout, le mieux est encore de nous laisser surprendre et traverser par tout ce que ces rencontres ont à nous offrir.

Britany Lefebvre | @Indécence_et_Déraison

back to top