LAB

Nomenclature du relou #1

Publié le 05/04/2014 | 13H53

Aucune femme de plus de 10 ans ne peut dire : « Je n’ai jamais eu affaire à un relou ».

C’est mathématique, plus de deux mecs sur trois sont relous alors il faut composer avec. Voici un guide concernant 3 types de relous et une méthode simple pour vous en débarrasser.

Le relou maladroit :

Le relou maladroit veut toujours bien faire, est fondamentalement gentil, mais quand il est là, vous ne rêvez que d’une chose, qu’il implose proprement.

Comment le reconnaître : - En soirée, c’est celui qui postillonne dans votre verre pour vous dire bonjour et qui s’excuse en vous écrasant le pied. - Dans la rue, c’est celui qui se poste devant vous et vous demande en mariage alors que vous ne le connaissez pas. - C’est aussi celui qui vous offre un bocal à cornichons au premier rendez-vous et qui se pointe avec le DVD de Bambi pour vous remonter le moral le jour de la mort de votre mère.

Comment s’en débarrasser : Vous pouvez lui expliquer gentiment que vous n’êtes pas compatibles. Gardez en tête que le maladroit s’est déjà pris des dizaines de râteaux avant vous. En réalité il ne s’est jamais rien pris d’autre que des râteaux, donc il n’est pas vexatile, mais tachez de le ménager un peu. La vie n’est pas tendre pour lui.

Le relou macho :

Gourmette, gel dans les cheveux (comme en 2002), chemise cintrée qui brille avec deux boutons ouverts. Attention, le relou macho est là, ça va filer droit. Il habite chez ses parents à 25 ans, termine sa 4ème première année de Fac, mais il a des idées très arrêtées sur la place de la femme dans la société.

Comment le reconnaître : - En soirée, c’est celui qui vous demande pourquoi vous n’êtes pas en train de faire cuire une pizza. C’est celui qui se permet tout de suite de vous toucher le bras. - Dans la rue, c’est celui qui vous demande pourquoi une aussi jolie jeune fille se balade sans son mari. - C’est aussi celui qui cherche avant tout la mère de ses enfants et à qui ça ne pose pas de problème qu’une femme ait arrêté l’école à 16 ans.

Comment s’en débarrasser : Parlez-lui de vos idées féministes de votre engagement pour retirer le droit de vote et baisser le salaire des hommes. Expliquez-lui que vous ne voulez pas d’enfants, que vous ne savez pas faire la cuisine et que vous trouvez géniaux les hommes qui font le ménage. Il est déjà loin.

Le relou gangsta :

Survêt’, baskets, casquette, mais dans le droit chemin ? Le relou gangsta est le plus drôle de tous. Familier avec les approches à coucher dehors, il est un concept à lui tout seul. Attention quand même à ne pas trop le vexer. Il a parfois un couteau dans la poche.

Comment le reconnaître : - En soirée, c’est celui qui ne rentre pas. - Dans la rue c’est celui qui vous harangue genre : « Hey Mademoiselle, si j’aurais su qu’il y avait de si magnifiques gazelles ici, j’aurais pris mon fusil. » - C’est aussi celui qui vous propose un kebab pour le premier rendez-vous et qui n’est pas toujours disponible parce qu’il fait des soirées « Playstation-bedos » avec ses potes.

Comment s’en débarrasser : Très susceptible et convaincu de son charme, il est difficile de se dépêtrer du relou gangsta. Le mieux est de l’ignorer lors de ses premières tentatives d’approche, ou de changer de trottoir lorsque vous le voyez de loin...

Dans une prochaine édition, nous étudierons les cas des relous dépressifs, flambeurs et complexés. D’ici là, cherchez le prince charmant !

Articles aussi débiles

Video du Jour

Nos partenaires

Produits à adopter

  • Wawa

    Wawa

  • Rodrigue

    Rodrigue

  • Kinouk

    Kinouk

  • Davidaknin

    Davidaknin

  • Sofiane Said

    Sofiane Said

  • Marc

    Marc

  • Flo

    Flo

  • Espagnavisdo

    Espagnavisdo

  • Maxou Lg

    Maxou Lg